Accueil > Cinéma, Critiques ciné > Away We Go, la critique

Away We Go, la critique

posté le 03/11/2009 FredP

away we go thumb

Après des Noces Rebelles assez dĂ©primantes, Sam Mendes change de ton pour nous offrir un vrai « feel good movie»  avec Away We Go.

away we go aff frL’un des thèmes de prĂ©dilection du rĂ©alisateur Sam Mendes est la dĂ©chirure du couple. On l’a vu dans American Beauty et les plus rĂ©centes Noces Rebelles oĂą il rĂ©unissait le couple de Titanic. Mais pour son nouveau film, Away we go, il change complètement de ton pour nous en offrir enfin vision heureuse.
Il est mĂŞme Ă©tonnant de voir comme les deux films sont en fait les 2 facettes d’un mĂŞme visage. L’un Ă©tant très pessismiste et bloquĂ© par les convention, l’autre plus libre et communicant un vrai bonheur.

Le film nous raconte donc une tranche de vie de Burt et Verona. Elle est enceinte de 6 mois et maintenant que les parents de Burt partent, plus rien ne les retient. Ils vont donc partir Ă  travers le pays pour trouver l’endroit idĂ©al oĂą fonder leur famille. En cours de route, ils vont retrouver d’anciennes connaissances qui leur donneront chacun leur vision du couple et des enfants.

awaywego planeTout le long du film, nous suivons donc Burt et Verona. Et dès les premiers instants, on s’attache vraiment Ă  ce couple tout ce qu’il y a de plus normal. Pas de star, pas de glamour, seulement deux acteurs parfaitement ordinaires auxquels chacun peut s’identifier. Pour cela, John Krasinski et Maya Rudolph sont Ă©patants de justesse et de sensibilitĂ©. On reste avec eux dans leurs joies, leurs peines, leurs doutes, leurs espoirs pendant 1h40. Évidemment, les autres membres du casting (dont Maggie Gyllenhaal, Jeff Daniels, Allison Janey, Catherine O’Hara …) campent aussi des personnages dĂ©calĂ©s savoureux qui nous offrent de nombreux Ă©clats de rire.

away we go coupleAjoutez donc Ă  cette histoire et ces personnages une mise en scène simple sans ĂŞtre simpliste avec un ton toujours juste et une bande-originale aux petits oignons par Alexi Murdoch et vous ressortez du film le sourire aux lèvre. Après Little Miss Sunshine ou 500 jours ensemble, encore un feel good movie ? me direz-vous ? Oui, mais quand c’est bien fait comme ça, on en redemande.

Pour résumer, Away we go est un vrai concentré de bonheur qui vous redonnera le sourire en ces temps plutôt pluvieux et le film le plus positif de Sam Mendes.

publié dans :Cinéma Critiques ciné

  1. Pas encore de commentaire