Accueil > Critiques Séries, Séries > Critiques en séries : de Love Death Robots à This is Us

Critiques en séries : de Love Death Robots à This is Us

posté le 18/04/2019

Avant que ne débarque la dernière saison de Game of Thrones (le plus grand événement de l’année), on s’intéresse aux dernières séries sorties et terminées ces dernières semaines. De Love, Death + Robots à A Million Little Things en passant par les 3e saisons de This is Us et Santa Clarita Diet.

Love, Death + Robots

Le projet avait de quoi exciter. David Fincher qui produit une série de courts-métrages animés futuristes aux styles différents et qui ont pour fil conducteur au moins l’un des 3 mots du titre : Love, Death + Robots. Un programme qui permet une totale liberté donc. Mais il y a aussi un autre cinéaste impliqué : Tim Miller, le réalisateur du premier Deadpool. Et c’est là qu’on comprend que finalement ce sera moins subversif que prévu.

A la manière d’Animatrix en son temps, c’est donc un ensemble de 18 courts-métrages de 5 à 20 minutes qui se suivent sans être liés. Graphiquement, c’est une vraie claque. Les styles explorés sont superbes et même si on se retrouve un peu trop souvent avec du photoréalisme (confinant régulièrement à un côté jeu vidéo), force est d’admirer que c’est vraiment beau à voir, et même parfois assez audacieux. Par contre du côté des histoires, ce n’est pas la même chose et c’est assez inégal voir très souvent anecdotique.

Au final, sur les 18 histoires on n’en retiendra peut-être que 5 vraiment marquantes ou intéressantes, les autres sentant le déjà vu ou de la pure action sans personnalité. Sont donc vraiment à voir : Les Trois Robots, Le Témoin, La Revanche du Yaourt ou encore L’Oeuvre de Zima.

 

A Million Little Things

This is us commence à faire des émules. Et A Million Little Things avec son histoire d’amitié arrive plutôt bien à s’en sortir. Ici, il n’est pas forcément question de famille mais surtout d’amitié avec une bande de potes qui son rassemblés suite au décès de l’un des leurs. Les secrets et rancœurs vont alors éclater petit à petit, tout en faisant en sorte que tout le monde se retrouve solidaire dans cette épreuve.

Cela aurait pu être très vite énervant mais l’écriture fonctionne bien pour rendre les personnages attachants malgré les épreuves qui poussent le curseur du drama un peu trop à fond (dépression, suicide, adultère, cancer, …). Et la série gagne encore en profondeur dans les derniers épisodes de la saison en donnant alors à voir le portrait d’une Amérique qui ne s’est toujours pas remis de ses drames.

This is us

Justement, This is us vient de terminer sa 3e saison, et cette fois c’est une déception. La famille Pearson n’en fini pas de tourner en rond et autour de thématiques de moins en moins intéressantes. Il faut dire qu’après la mort de Jack qui nous a tous émus, on ne voyait pas trop comment poursuivre. Voilà donc la découverte d’un oncle malade, d’une difficulté de grossesse, d’une replongée dans l’addiction … bref, la routine.

Mais surtout cette saison se permet de rendre certains personnages comme Randall vraiment détestables, ce qui est assez irritant, d’autant plus que les personnages secondaires sont toujours traités par dessus la jambe. Il n’y a que Beth qui sort grandie de cette saison et qui nous apporte un peu de lumière et de densité avant un beau final qui rattrape presque la lourdeur de l’ensemble.

 

Santa Clarita Diet

3e saison également pour Drew Barrymore en zombie. La série a toujours ce potentiel de drôlerie, de gore et de vision décalée de la banlieue américaine. Mais ne va toujours pas autant à fond dans son délire. Cette fois, les enfants doivent faire attention au FBI alors que le couple doit faire face aux Chevalier Serbes qui veulent la mort des zombies et à une amie devenue fanatique.

Malheureusement, rien n’est jamais vraiment dangereux, les menaces rapidement évacuées comme par magie et tout le monde reste trop gentil. On ne voit même pas la banlieue et les réactions des gens normaux sur les événements étranges qui peuvent se passer dans le quartier. Non, on reste sur cette famille qui se contente de vivre tranquillement en tuant quelques personnes dérangeantes. Heureusement que les acteurs s’amusent toujours autant pour qu’on ait envie de les suivire.

publié dans :Critiques Séries Séries

  1. Pas encore de commentaire