Accueil > Actus Séries, Séries > Héros en séries : Arrow, Flash, Agents of Shield, Gotham

Héros en séries : Arrow, Flash, Agents of Shield, Gotham

posté le 16/10/2014 FredP

Après le cinéma, les super-héros se mettent à squatter le petit écran en force. Car si on a toujours eu une ou deux séries à cape ou à influence comics (de Smallville à Heroes), cette rentrée marque surement un record dans le genre et il y en a finalement pour tous les goûts, de Arrow à Gotham en passant par Flash et Agents of Shield.

Arrow

On commence par la plus ancienne du lot. Arrow est de retour pour une 3e saison que l’on espère plus équilibrée et intense que les 2 premières. En effet, pendant 2 ans, la série peinait dans sa mise en place pour se révéler intéressante dans les 5 derniers épisodes de saison (sur 24 ça fait peu), entre flashbacks qui tuaient le rythme, intrigues soap dignes de Smallville et personnages secondaires dont on n’a rien à faire (la soeur, l’ancienne copine, le boyfriend de la soeur, … oui presque tout le monde en fait), héros mono-expressif obligé de se mettre torse nu dans chaque épisode, on attendait en vain les derniers rebondissements qui rendaient alors enfin la série efficace.

Et le premier épisode de la nouvelle saison s’est alors révélé être une bonne surprise. Maintenant que presque tout le monde sait qui est Arrow et qu’il semble avoir moins de démons du passé à faire revenir, on peut enfin avancer, introduire un esprit de groupe avec Roy devenu Arsenal et Felicity qui reste vraiment la plus attachante du show. Pour l’instant, peu de choses sur l’intrigue de la saison si ce n’est un personnage récurrent campé par Brandon Rough qui devrait devenir le futur Atom mais qui, pour l’instant, va surtout devenir un véritable rival en affaires. Alors qu’on se disait qu’on ne nous y reprendrait plus, finalement on va peut-être la suivre cette nouvelle saison.

Flash

Introduit durant la seconde saison de Arrow, Flash a maintenant le droit à sa propre série … et on a donc enfin droit à un véritable super-héros à super-pouvoir. Un peu plus d’action est à prévoir que dans Arrow , d’autant plus qu’une mythologie est déjà en place autour du père de notre héros et qu’il bénéficie d’un entourage qui le soutient déjà (on ne va donc pas nous faire le coup de l’identité secrète à protéger). En plus, le héros campé Grant Gustin se révèle tout de suite assez attachant dans ce pilote d’une bonne efficacité. Par contre, la série risque rapidement de tourner aussi autour du monstre de la semaine et d’intrigues sentimentales très soap, on espère alors que ça ne versera pas trop dans la niaiserie pseudo-geek de Smallville.

Agents of Shield

L’année dernière, la première saison des agents du Shield de Marvel ont été plutôt malmenés avec une première partie très laborieuse, mal rythmée, souvent sans intérêt. Il a fallu attendre le reversement de situation imposé par Captain America – le Soldat de l’Hiver pour que la bonne vitesse soit enclenchée et que la série et ses héros soient alors dignes d’un autre regard. Ce début d’année, nous prenons donc plaisir à retrouver notre équipe d’agents qui a bien évolué. Skye n’est plus la haker qui rechigne à la tâche mais devient un agent de terrain fiable tandis que Fitz est anéanti par le départ de Simmons chez l’Hydra. Les personnages deviennent plus intéressants, mieux écrits et même les menaces (Creel dans les 2 premiers épisodes) imposent un peu plus d’enjeux. Evidemment, c’est loin d’être la grande série Marvel que l’on peut attendre, mais on sent bien que Marvel a tiré des leçons de l’échec de la première saison et commence cette fois sous de bien meilleures étoiles, en espérant que le niveau se maintienne toute la saison.

Gotham

C’était surement la plus grosse attente de cette rentrée ! Gotham revient sur les année de jeunesse de Bruce Wayne juste après l’assassinat de ses parents, mais se concentre surtout sur l’inspecteur Jim Gordon qui débarque en ville et a un max de boulot vu que c’est la pègre qui gère tout, même les forces de police. Les premiers épisodes imposent une ambiance corrompue à Gotham qui change des cop show habituels (car ne nous leurrons pas, inspiré par le comic Gotham Central, Gotham est avant tout un cop show qui a pour cadre la ville de Gotham). Dès le début, des graines sont plantées pour explorer au fur et à mesure de nombreux personnages et de multiples intrigues à venir (des manigances de la mafia au destin de Bruce Wayne). Du très droit Gordon et son acolyte corrompu Harvey Bullock en passant par la future Catwoman, l’inédite Fish Mooney et surtout Oswald Cobblepot, futur Pingouin qui vole la vedette à chacune de ses apparitions, tous ont quelque chose à raconter, même si les acteurs commencent juste à prendre leurs marques et surjouent encore un peu.

Le risque de Gotham, c’est évidemment de s’orienter à chaque épisode sur « l’enquête de la semaine» , et l’imposition de trop de références (le pilote était un peu la foire aux clins d’œil parfois inutiles). Mais avec la matière dont disposent les auteurs avec 75 ans de comics, des dessins animés et des films à foison, il devrait y avoir de quoi bien fournir la série en contenus et en personnages maintenant que le style de réalisation a su s’établir, sans faire d’étincelles, au service des histoires. La série n’est donc pas une grande révolution mais rempli le cahier des charges qu’on demandait. On va donc regarder la suite avec intérêt.

Et ce n’est pas tout puisque d’ici la fin de l’année vont débarquer Constantine et Agent Carter … en espérant que tout cela se regarde aussi bien.

publié dans :Actus Séries Séries

  1. Pas encore de commentaire