Accueil > Film pas très bon du jeudi > VAMPIRE VOUS AVEZ-DIT VAMPIRE ?, un film de vampires, culte

VAMPIRE VOUS AVEZ-DIT VAMPIRE ?, un film de vampires, culte

posté le 09/09/2010 ChrisC

En pleine semaine de la 16ème édition de l’Etrange Festival se déroulant au Forum des Images de Chatelet (75) et après avoir survécu à la nuit des vampires du samedi 4 septembre, l’idée était de consacrer ce « nanard culte du jeudi » à un film … de vampires (pour ceux qui suivent un peu). Plein feux donc sur  « Vampire… vous avez dit vampire ? »


« Vampire… vous avez-dit vampire ? » est un film américain de 1985 réalisé par Tom Holland (réalisateur du 1er CHUCKY et de quelques épisodes des Contes de la Crypte). Dans ce long-métrage qui ressemble aux premiers abords à une gentille comédie impliquant un vampire dans une sympathique résidence pavillonnaire américaine, aux prises avec des jeunes adolescents, le petit « Charley », ado fana de films de séries B d’horreur, va vite se rendre compte que son nouveau voisin n’est pas un noctambule ordinaire.

Si ce film est intéressant, ça n’est pas que par son aspect gentille comédie mêlant horreur et american way of life, mais surtout parce qu’il est un film hommage aux films de vampires. En reprenant tous les codes du genre de façon intelligente, le spectateur n’est pas submergé par une énième version du mythe du Comte Dracula. Chaque étape classique du thriller est reprise pour notre plus grand plaisir. Cela débute par la suspicion du voisin vampire, suivie de disparitions mystérieuses et de comportements curieux, concourant à établir une ambiance doucement oppressante et légèrement angoissante. Cette incursion vivide dans l’univers du seigneur des nuits devient alors dangereusement attirante. Il faut ajouter que les personnages du jeune, de sa petite amie, du copain plutôt taré et surtout de l’envoûtant Mr Dandrige (le fameux vampire) sont particulièrement bien assurés et nous invite cordialement dans cette aventure.

Les bougies, les crucifix, l’ail, les activités érotico-nocturnes de monsieur le vampire apparaissant en ombres chinoises, les vols de chauve-souris, les invitations à entrer dans la maison du jeune, permettent d’installer le décor et l’ambiance. La traque, la fuite et la poursuite entre les différentes protagonistes font bientôt rage et, au cœur de l’action, on se prend de passion pour la progression de l’histoire, somme toute banale rappelons-le : un vampire se prend d’intérêt pour un adolescent et surtout pour sa petite amie ; le jeune cherche alors à contrer cet intriguant personnage jusqu’à le stopper définitivement. C’est avec un plaisir plutôt franc qu’on s’entiche de cette histoire gentille teintée d’horreur acceptable. Il faut le dire, les effets spéciaux sont correctes pour l’époque mais semblant être sortis du 1er opus de GHOSTBUSTERS, personne n’en tremblera vraiment. L’aspect un peu trop rétro donne d’ailleurs un caractère trop « comédie » à ce film qui est pourtant sombre et machiavélique (en la personne de Mr Dandrige joué par Chris Sarandon).

 

Bon, on excusera également les mélanges bizarres et les raccourcis entre différentes créatures de film fantastique (l’homme de main du vampire est une sorte de mort-vivant moitié bête sauvage moitié vampire, le copain infecté du héros se changera en vampire puis en lycaon … passons !). Mais, la véracité des sentiments et des émotions recrées, incarnés par des acteurs crédibles permet de transmettre quelque chose (la scène de la mort du loup-garou est tout à fait pathétique et triste). Cela est accentué par l’hommage constant tout au long du film qui est fait (diffusion de films d’horreur de séries B à la télé, aide d’une sorte de Professeur Van Helsing) et qui participe à respecter le mythe.

 

Sous les aspects d’un banal film pour adolescent qui essaierai de juste faire peur, on est confrontĂ© avec cette courageuse production d’horreur Ă  un vrai film hommage au genre. A l’image du terrible magnĂ©tisme de Mr Dandrige, malfaisant vampire sĂ©ducteur qui se joue de tout, cette aventure pour enfants se rĂ©vèle bien plus qu’un film Ă  voir dans sa jeunesse, en Ă©tant surtout un très bon moment de frisson bien qu’un peu kitsch !! Alors, suivant comment on regarde « Vampire… vous avez-dit vampire ? », nanard ou culte, il ne vous laissera  sĂ»rement pas de marbre (certains y ont d’ailleurs vu un film fantastico-gay).

 

DĂ©couvrez la bande-annonce :

publié dans :Film pas très bon du jeudi

  1. GUSAI
    23/08/2013 Ă  01:53 | #1

    personnellement je l’ai trouvĂ© relativement bon et vraiment passionnant, rare sont les films d’aujourd’hui a ĂŞtre ce que certains (comme celui-ci) Ă©taient a une ancienne Ă©poque… et un bon jeu d’acteurs sur-plantĂ© par un vampire extrĂŞmement beau et charismatique (attention je suis pas gay) !