Accueil > Cinéma, Critiques ciné > G.I. Joe, la critique

G.I. Joe, la critique

posté le 05/08/2009 FredP

gijoe 1

2e film de l’Ă©tĂ© Ă  mettre en scène des jouets après Transformers, voici G.I. Joe. Et comme pour les robots, c’est dĂ©conseillĂ© aux plus de 20 ans.

gi joe fr

On avait la mode des adaptations de comics, de jeux vidéos et maintenant, depuis Transformers, ce sont les adaptations de jouets des années 80. En attendant les Cosmocats, voici donc G.I. Joe. Hasbro a donc fait appel à Stephen Sommers, réalisateur de La Momie et responsable de Van Helsing, pour animer les poupées soldats.

L’histoire est donc on ne peut plus simple. Des mĂ©chants (l’organisation Cobra) a volĂ© une valise de nanobots destructeurs et les G.I. Joe doivent les arrĂŞter avant qu’ils ne dominent le monde !!! C’est sur ce pitch digne de nos scĂ©narios enfantins que part le film.

Au milieu de tout ça, dans le camp des gentils on retrouve Channing Tatum, Marlon Wayans, Rachel Nichols, Adewale Akinnuoye-Agbaje, SaĂŻd Taghmaoui et Ray Park dirigĂ©s par Dennis Quaid. Du cĂ´tĂ© des mĂ©chants (plus cools) Sienna Miller et Joseph Gordon-Levit dirigĂ©s par Christopher Eccleston. Sans oublier quelques guests qui voulaient revoir Sommers depuis La Momie. Autant le dire tout de suite, le jeu des acteurs n’est pas tip-top vu que les personnages sont très caricaturaux, dignes d’un dessin animĂ©. En mĂŞme temps, faut pas en demander plus pour ce genre de film.

gi joe t1CĂ´tĂ© rĂ©alisation, Sommers fait dans l’exagĂ©ration, on dĂ©marre dans l’action et ça continue pendant 2h sans laisser le rythme retomber mais sans ĂŞtre pour autant Ă©puisĂ© (comme pour Transformers 2). Au contraire, on a un cerveau Ă©quivalent Ă  celui d’un gamin de 12 ans. Les scènes d’actions oscille entre le fluide et lisible et le brouillon. La poursuite dans Paris en est l’exemple (au passage il faudra dire aux rĂ©alisateurs US d’arrĂŞter de mettre nos monuments n’importe oĂą dans Paris) avec des scènes lisibles et parfois des effets spĂ©ciaux horribles. Quand au final, c’est clairement un plagiat des Star Wars (le hĂ©ros va sauver la fille, un autre se bat au sabre au dessus du vide et pendant ce temps, une bataille de vaisseaux spaciaux autour de la base … ça ne vous rappelle rien?).

Au final, G.I. Joe, c’est juste un dessin animĂ© live Ă  regarder avec 12 ans d’âge mental comme quand on s’amusait avec les figurines. Peu de surprises, des situations attendues, quelques personnages charismatiques (Snake Eyes), du second degrĂ©, une rythme effrĂ©nĂ© et alors vous serez prĂŞts Ă  voir la suite (oui, une suite est très clairement annoncĂ©e!).

Plus d’infos sur ce film

publié dans :Cinéma Critiques ciné

  1. Pas encore de commentaire