Accueil > Critiques Séries, Séries > the Defenders, critique

the Defenders, critique

posté le 21/08/2017

Quand Netflix et Marvel regroupent les héros des bas fonds de New-York pour lutter contre la Main, ça donne the Defenders. Alors allons avoir droit au meilleur de Daredevil & co ou à un possible ratage ?

Quand Marvel et Netflix ont commenc√© √† travailler ensemble sur de nouvelles s√©ries super-h√©ro√Įques, le cap √©tait donn√©. L’id√©e √©tait d’introduire de nouveaux personnages Marvel pas forc√©ment aussi connus et qui n’op√®rent pas sur le m√™me terrain que les Avengers puis de les rassembler dans un r√©cit pour en faire une nouvelle √©quipe. Les heureux √©lus coulaient de source et c’est ainsi que Daredevil a cass√© la baraque pendant 2 saisons en rattrapant la mal√©diction du film avec Ben Affleck. Puis Jessica Jones a confirm√© la viabilit√© du projet. Mais Luke Cage, malgr√© une bonne ambiance, marquait d√©j√† une baisse de qualit√© qu’Iron Fist n’a fait qu’enfoncer. Charge maintenant aux Defenders de rattraper le coup ¬†!

La s√©rie en seulement 8 √©pisodes (alors que chaque h√©ros avec 13 √©pisodes pour s’exprimer) d√©bute √©videmment par une remise en contexte, faisant le tour de chacun des personnages et de leur entourage pour se rappeler (ou pr√©senter aux nouveau venus) ce qu’ils ont v√©cu pr√©c√©demment et ce qu’ils sont, ainsi que pour √©tablir la menace de l’organisation criminelle mill√©naire La Main. Le grand ennemi qui avait une place de choix dans la seconde saison de Daredevil et dans Iron Fist va donc cette fois jouer son va-tout emmen√© par Sigourney Weaver.

Cependant, d√®s les d√©buts, la s√©rie va d√©j√† connaitre des probl√®mes de rythme, ne trouvant pas vraiment comment faire pour faire interagir les personnages. Cela commence par les personnages secondaires qui vont se rencontrer puis enfin les h√©ros qui vont fonctionner par paire et vont mener en parall√®le des enqu√™tes qui vont les mener sur les traces de La Main. Mais tout cela est bien laborieux et il faudra attendre la fin du 3e √©pisode pour que tout se relie avec comme fil central le destin d’Iron Fist.

Cette d√©cision de faire du petit dernier un √©l√©ment central du show n’√©tait cependant pas forc√©ment la bonne id√©e tant le personnage est encore une fois mal √©crit, passant perp√©tuellement comme l’abruti du groupe qui prendra toujours des mauvaises d√©cisions. Du coup tous les autres personnages vont se mettre √† son niveau, se r√©unissant puis se disputant de mani√®re vraiment maladroite pour un but qui reste en permanence superficiel. M√™me les r√©parties de Jessica Jones font superficielles (alors qu’elles fonctionnaient parfaitement dans sa propre s√©rie) et seul Matt Murdock trouvera un peu d’√©paisseur en faisant avancer son personnage dont le conflit int√©rieur trouvera une issue face au retour d’Elektra.

Ces probl√®mes d’√©criture se retrouvent aussi dans l’intrigue. Sigourney Weaver fait ce qu’elle peut mais ne peut sauver des dialogues r√©p√©titifs qui n’ont rien √† dire (un vrai g√Ęchis de traiter une actrice de calibre de cette mani√®re) et on ne sent √† aucun moment une r√©elle menace. Il faut dire que la porte myst√©rieuse qu’Iron Fist est destin√© √† ouvrir ne r√©v√®le en r√©alit√© qu’une grotte en sous-sol avec pas grand chose de sp√©cial ou que les effectifs de La Main semblent beaucoup moins importants apr√®s la seconde saison de Daredevil, ce qui la rend du coup moins cr√©dible face √† 4 h√©ros qui se chamaillent.

Et ce manque d’ambition se traduit aussi dans la r√©alisation constamment √† c√īt√© de la plaque. On rigolera longtemps des changements de couleurs √† chaque arriv√©e de h√©ros ou des changements d‚Äôambiance impromptus, des combats illisibles et passe-partout (tous les personnages ne faisant que donner des coups de poing sans style d√©fini pour chacun) des cadres de travers et bien d’autres maladresses. Comme si il fallait cacher √† tout prix un budget √† la baisse alors qu’il y a tout de m√™me 5 √©pisodes de moins que pour les autres s√©ries et qu’on est cens√© avoir quelque chose d’√©pique √† la hauteur des 4 h√©ros. Ici tout parait cheap et r√©alis√© √† la va vite. Finalement r√©unir les ces h√©ros des rues n’√©tait peut-√™tre pas une si bonne id√©e et il faudrait peut-√™tre juste les faire interagir entre eux dans leurs s√©ries respectives lorsque c’est justifi√©, tout simplement. En tout cas on esp√®re que le Punisher et la seconde saison de Jessica Jones rel√®veront le niveau car l√†, il y a du boulot !

publié dans :Critiques Séries Séries

  1. Pas encore de commentaire

ÔĽŅ