Accueil > CinĂ©ma, Critiques cinĂ© > Le Voyage d’Arlo, critique

Le Voyage d’Arlo, critique

posté le 19/11/2015 FredP

Le grand film d’animation pour les fĂŞtes de fin d’annĂ©e arrive et c’est magnifique conte initiatique auquel nous invite Pixar, celui du Voyage d’Arlo.

Nous sommes gâtĂ©s cette annĂ©e. Après l’excellent Vice-Versa cet Ă©tĂ©, Pixar nous offre un second film original dans la mĂŞme annĂ©e. Et si il ne sera pas aussi innovant, il reste une fantastique histoire pour appendre la vie aux plus jeunes. Ainsi le Voyage d’Arlo est un superbe film d’aventure pour rassembler toute la famille pendant pour NoĂ«l et c’est bien tout ce que l’on demande.

Imaginons donc que la fameuse mĂ©tĂ©orite qui a causĂ© l’extinction des dinosaures ne soit jamais tombĂ©e sur terre … alors les dinosaures se sont petit Ă  petit civilisĂ©s, crĂ©ant leurs propre ferme alors que les pauvres humains Ă©taient encore des mammifères sauvages. C’est dans ce monde que naĂ®t donc le petit Arlo, enfant fragile d’une famille de dinosaures travailleurs. Il a peur de tout et devient un peu le boulet de la famille alors que son ère garde toujours confiance en lui. Evidemment, le cadre familial idyllique ne va pas  tenir et un mauvais concours de circonstance va faire que le petit Arlo va se retrouvĂ© perdu, loin de chez lui et son chemin de retour sera semĂ© d’embĂ»ches.

Comme de nombreux rĂ©cits initiatiques, Arlo est donc l’histoire d’un enfant qui droit grandir, qui doit affronter ses peur et qui va donc apprendre que la vie est dure et ce, dès la mort brutale de l’un de ses parents. D’emblĂ©e le film affiche donc son hĂ©ritage de films comme le Roi Lion, le Monde de NĂ©mo ou Ă©videmment le Petit Dinosaure et la VallĂ©e des Merveilles. Il y aura donc des scènes difficiles et parfois Ă©tonnantes aux yeux des parents dans un tel film pour enfants dans lequel le jeune hĂ©ros s’en quand mĂŞme plein la figure mais aussi d’autres moments tout Ă  fait hilarants ou très Ă©mouvants (l’Ă©vocation de la famille en fera fondre plus d’un) et les mĂ´mes vont particulièrement apprĂ©cier cela au cinĂ©ma.

Ainsi le film ne sera pas grandement original mais parlera de son sujet toujours avec coeur et efficacitĂ©. Il faut dire que pour accompagner Arlo dans son voyage et l’aider face aux mauvaises rencontres, il y a le jeune Spot, petit humain au comportement canin qui deviendra le meilleur ami du dinosaure. Un personnage muet particulièrement rĂ©ussi qui rĂ©ussit Ă  ĂŞtre aussi drĂ´le qu’Ă©mouvant seulement Ă  travers son comportement et son histoire qui  se rĂ©vèle au fur et Ă  mesure et nous touchera tous.

Il faut Ă©galement ajouter que le film est une perfection technique ahurissante. Les paysages sont splendides et poussent le rĂ©alisme Ă  un degrĂ© presque jamais vu. MĂŞme le travail sur l’eau est admirable. Un rĂ©alisme qui contraste avec l’aspect plus cartoon des dinosaures mais qui permet alors de mieux s’identifier Ă  eux, en n’Ă©tant pas fixĂ© en permanence sur la qualitĂ© graphique du film mais justement en nous focalisant ainsi sur le parcours des personnages. Un choix audacieux mais justifier et qui rend le film encore plus beau finalement.

Alors oui, le Voyage d’Arlo ne sera pas le plus original ou mĂ©morable des films de Pixar mais il n’en est as moins un très beau film, efficace et Ă©mouvant sur la vie et la famille. C’est bien tout ce qu’il nous faut.

publié dans :Cinéma Critiques ciné

  1. Pas encore de commentaire