Accueil > Comics, Critique Comics > Comics en vrac : Aquaman 3 et Ten Grand 1

Comics en vrac : Aquaman 3 et Ten Grand 1

posté le 10/07/2014 FredP

Parmi les nombreux comics sortis en juin, si il fallait en retenir 2, ce serait sans doute ceux lĂ . D’un cĂ´tĂ© parce que nous avons un grand auteur (JM Straczynski sur Ten Grand), de l’autre parce qu’il s’agit de la confirmation d’une des plus belles renaissance de hĂ©ros DC (Aquaman).

Si Aquaman Ă©tait sans conteste la star du 3e tome de Justice League qui Ă©tait une prolongation de sa sĂ©rie, les force d’Atlantis ayant attaquĂ© la surface Ă  cause des machinations de l’un des leurs, ce 3e livre d’Aquaman va explorer les consĂ©quences de cette attaque. Si l’on pouvait reprocher au scĂ©nariste Geoff Johns d’avoir surfĂ© sur une histoire archi-rebattue avec la Justice League, c’est dans le traitement qui suit avec Aquaman que l’on voit oĂą il va vraiment nous mener. Ainsi, notre hĂ©ros doit maintenant assumer sa place sur le trĂ´ne d’Atlantis mais a fort Ă  faire avec son frère devant subir un humiliant procès Ă  la surface, des forces de l’ordre qui ne veulent pas lui obĂ©ir, sa compagne MĂ©ra restĂ©e Ă  l’Ă©cart et d’autres ennemis humains qui voudraient voler les richesses d’Atlantis, et en particulier sa technologie dĂ©vastatrice. En plus de cela, un personnage de la mythologie atlante fait un retour glacial qui risque bien de comprenette la place de notre nouveau roi.

Le programme est donc chargĂ© pour ce nouveau tome et le scĂ©nariste s’en sort très bien en dĂ©veloppant Ă  chaque instant la place d’Aquaman dans un monde qui se rĂ©vèle de plus en plus vaste et passionnant. D’une certaine manière, l’extension de ce monde sous-marin Ă  plusieurs royaumes et avec un lourd passif pourrait presque faire penser Ă  une approche de type Game of Thrones (sans en atteindre la profondeur bien sĂ»r, mais cela montre bien l’ambition qu’a l’auteur pour ce titre). Le personnage d’Aquaman en sort renforcĂ©, hĂ©ritier d’un trĂ´ne qu’il n’a pas voulu mais pour lequel il devrait se battre et on peut penser que le meilleur est bien Ă  venir.
CĂ´tĂ© dessins, Ivan Reis laisse maintenant la place Ă  Paul Pelletier qui s’en sort tout aussi admirablement avec des planches qui font leur effet et qui continue d’explorer de manière efficace les profondeurs de l’ocĂ©an. Continuant de faire de cet Aquaman un rĂ©cit royal et Ă©pique fort sympathique, très loin de l’image ringarde qu l’on pouvait en avoir il y a quelques annĂ©es.

Après ses dernières mĂ©saventures chez Marvel et DC, le scĂ©nariste JM Straczynski dĂ©cide de revenir Ă  son propre label indĂ©pendant pour Ă©crire enfin en toute libertĂ© les rĂ©cits qu’il a en tĂŞte sans avoir quelqu’un qui lui dicterait la fin de son run (comme sur Spider-Man). Le voici donc dans le mĂŞme Ă©tat d’esprit que lorsqu’il nous avait offert ses deux Ĺ“uvres maĂ®tresse, Rising Stars et Midnight Nation. Et justement, sa nouvelle sĂ©rie Ten Grand n’est pas sans rappeler cette dernière puisque nous avons ici Ă  nouveau un personnage qui se retrouve entre la vie et la mort et qui cherche Ă  retrouver, sauver son Ă©pouse dans un milieu surnaturel oĂą interviennent anges et dĂ©mons.
Si l’histoire n’a en soit pas grand chose d’original avec son hĂ©ros, ancien tueur Ă  gages maintenant tiraillĂ© pour obtenir le pardon et revoir sa femme au paradis, elle n’en est pas moins sincère quand on sait que c’est bien l’un des thèmes fĂ©tiches de son auteur. Straczynski se montre donc toujours inspirĂ©, arrive Ă  nous attacher d’emblĂ©e Ă  son hĂ©ros, malgrĂ© les actes qu’il a commis, tout simplement car il a des sentiments humains et que sa recherche de pardon est touchante.
Cette fois l’auteur s’est adjoint les service de Ben Templesmith aux dessins. Un choix particulièrement logique dès que l’on aborde ce type de thĂ©matique, nous embarque alors dans une sombre ambiance surnaturelle faite d’ombre et de lumière, de visages changeants. HĂ©las le dessinateur ayant du mal Ă  tenir les dĂ©lais, il est remplacĂ© ensuite par CP Smith qui tente, tant bien que mal, d’assurer la relève.
Pour l’instant l’histoire n’est donc pas dingue mais se rĂ©vèle suffisamment intĂ©ressante et attachante pour se demander ce qu’en fera son auteur maintenant qu’il a les coudĂ©es franches.

publié dans :Comics Critique Comics

  1. Pas encore de commentaire