Accueil > Cinéma, Retro > Christian Bale en 5 rôles

Christian Bale en 5 rôles

posté le 14/01/2014 FredP

Avec les sorties de American Bluff et les Brasiers de la Colère, sans oublier la barbe de Moïse qu’il laisse pousser pour l’Exodus de Ridley Scott, 2014 sera une nouvelle année bien remplie pour Christian Bale. L’occasion de revenir sur 5 rôles qui ont marqué sa carrière.

Empire du Soleil : James Graham

A 12 ans, le voilà déjà en premier rôle d’un grand film historique, dirigé par un grand réalisateur : Steven Spielberg. Dans Empire du Soleil, il campe le jeune James Graham, fils d’une riche famille en Chine qui se retrouve seul lorsque les japonais occupent le territoire. Passant du gamin insupportable au jeune héros émouvant, il montre déjà un talent immense et une implication sans faille dans ses rôles. Toutefois, ce n’est pas une raison pour devenir un enfant star à la carrière éclair et il va rester discret dans ses choix de rôles.

American Psycho : Patrick Bateman

Même si il n’a pas déserté les plateaux de tournage (il était remarqué dans les Quatre Filles du Docteur March, et Velvet Goldmine), Bale est resté discret, jusqu’à revenir sur le devant de la scène à 26 ans en campant le golden boy psychopathe Patrick Bateman créé par Brett Easton Ellis dans l’adaptation de Mary Harron. Un rôle froid et violent qui marque alors le véritable lancement de sa carrière et qui établit déjà d’une certaine manière son caractère impliqué mais aussi ses sautes d’humeur fréquentes qui lui valent une réputation d’acteur génial mais difficile à gérer (comme le montreront ses injures sur le plateau de Terminator 4).

the Machinist : Trevor Reznik

Même si il ne refuse pas de jouer dans quelques films d’action comme le Règne du Feu ou Equilibrium, Christian Bale est surtout à la recherche de rôles marquants, de véritables défis à jouer. C’est ainsi qu’il va perdre 28 kilos avec un régime draconien très risqué pour interpréter l’insomniaque désespéré Trevor Reznik. Un rôle intense fera plus parler de l’acteur que du film mais la voie est tracée : Christian Bale fera tout pour jouer un rôle de la manière la plus extrême possible (il récidivera sur Rescue Dawn par exemple).

Batman Begins / The Dark Knight / The Dark Knight Rises :
Bruce Wayne / Batman

Après une rapide transition en tournant dans le Nouveau Monde de Terrence Malick (qu’il retrouvera cette année dans Knight of Cups), il reprend tout de suite du poids et du muscle pour entrer dans la peau de Bruce Wayne / Batman. Choisit par Nolan pour l’aider à relancer le super-héros milliardaire et noctambule, il est parfait dans les 2 facettes du personnage, même si il n’évitera pas quelques railleries à cause de la voix rauque qu’il prendra en interprétant Batman. Il s’entendra si bien avec Nolan qu’il jouera aussi dans le Prestige mais ce rôle de Bruce Wayne qu’il interprète avec conviction et avec un beau casting à ses côtés lui permet surtout de se faire un nom auprès du grand public et d’enchaîner les films (Bad Times, I’m Not There, 3 h 10 pour Yuma, Rescue Dawn, Terminator Renaissance et Public Enemies).

the Fighter : Dicky Eklund

Maintenant qu’il est connu et que sa réputation est faite, il ne manquait plus qu’une statuette pour couronner cette carrière et surtout ces prises de  risques à chaque rôle. Ce sera chose faite grâce à David O.Russell qui lui fera encore perdre du poids pour interpréter le demi-frère camé et gueulard d’un boxeur sur le retour d’après l’histoire vraie de Micky Ward. C’est donc l’oscar du meilleur second rôle masculin qu’il remporte enfin en 2011.

publié dans :Cinéma Retro

  1. quent1
    14/01/2014 à 10:36 | #1

    TOP acteur !!

  2. quent1
    14/01/2014 à 10:37 | #2

    et au faites dans shaft, vous l’avez pas trouve bon? moi excellent et c’est là que je l’ai decouvert !!!

  3. Marie
    22/05/2014 à 22:03 | #3

    Excellentissime acteur… du grand art fighter en first pour moi

  4. Marie
    22/05/2014 à 22:04 | #4

    the machinist juste énorme en deux