Accueil > Comics, Critique Comics > Uncanny X-Force, les mutants repoussent leurs limites

Uncanny X-Force, les mutants repoussent leurs limites

posté le 11/07/2013 FredP

Avec l’arrivĂ©e de Marvel Now en France, c’est un cycle qui s’arrĂŞte et donc l’occasion de faire le bilan de l’une des meilleures sĂ©ries mutantes des 3 dernière annĂ©es : Uncanny X-Force de Rick Remender.

Après le Complexe du Messie, Craig Kyle, Christopher Yost et Clayton Crain ont fait renaitre l’Ă©quipe mutante X-Force de manière sacrĂ©ment efficace. Mais le glas a sonnĂ© avec Second Coming et la rĂ©vĂ©lation de l’Ă©quipe de loups enragĂ©s Ă  tous les X-Men. ForcĂ©ment le est alors dissout pour que Rick Remender, remarquĂ© avec Fear Agent puisse mieux se l’approprier. Il est alors rejoint au dessin Jerome Opeña et ensemble, ils vont s’attaquer Ă  l’une des menaces les plus importantes pour les mutants mais aussi s’attacher particulièrement Ă  dĂ©crire les Ă©tats d’âme d’une Ă©quipe d’assassins partagĂ©s entre leurs doutes, leur humanitĂ© et leur mission qui va les amener Ă  faire des choix radicaux.

Pendant 35 Ă©pisodes sur plus de 2 ans, Rick Remender va Ă©crire une trame passionnante autour de la menace d’Apocalypse et du cĂ´tĂ© malĂ©fique d’Archangel tout en y intĂ©grant des doutes de Psylocke, des Ă©lĂ©ments propres Ă  l’Arme+ de Fantomex et les blagues de Deadpool. Tout cela sous la direction d’un Wolverine plus monolithique que jamais. Il en rĂ©sulte un esprit d’Ă©quipe intĂ©ressant oĂą l’on ne peut se fier Ă  personne car chacun est mercenaire ou possède sa part d’ombre. Les personnages ont chacun leur moment pour briller et rĂ©vĂ©ler des personnalitĂ©s complexes comme nous n’en avions pas vu depuis longtemps.

Dès le premier arc, on sent bien que l’auteur a un plan complet pour sa sĂ©rie, n’hĂ©sitant pas Ă  faire commettre Ă  l’Ă©quipe un acte horrible qui va remettre en cause toute leur morale pour dĂ©clencher les Ă©vĂ©nements qui vont suivre. Chacun d’entre eux va se retrouver face Ă  ses propres dĂ©mons, que ce soient des doutes, son histoire, ou un ennemi bien personnel. Et c’est l’arc central « la Saga de l’Ange Noir»  qui va mettre en exergue tous ces sentiments extrĂŞmes en changeant complètement le destin du couple maudit Angel – Psylocke, tout comme le grand final reviendra aux sources en exploitant des ennemis très personnels de Wolverine pour une issue plus qu’incertaine. Rarement un auteur se sera aussi bien appropriĂ© les personnages pour les emmener vers des territoires inconnus et extrĂŞmes.

Remender a Ă©galement rĂ©ussi Ă  bien se rĂ©approprier certains Ă©vĂ©nements de l’histoire mutante afin de servir son rĂ©cit. Ainsi, on prendra plaisir Ă  replonger dans l’Ere d’Apocalypse, Ă  redĂ©couvrir Le Monde de l’Arme Plus ou l’Omniverse gouvernĂ© par le frère de Psylocke, Captain Britain, en pleine guerre, Ă  dĂ©couvrir des futurs alternatifs, … Ici, tout cela ne forme qu’un univers qui n’a que pour but d’exacerber les sentiments nĂ©gatifs des personnages, les pousser Ă  bout et leur faire prendre les dĂ©cisions les plus difficiles.

AppuyĂ© par le crayon de Jerome Opeña qui nous plonge tout de suite dans une ambiance très noire, malsaine et surtout dĂ©sespĂ©rĂ©e (ambiance qui sera suivie sans mal, sans toutefois avoir toujours le mĂŞme niveau par les autres dessinateurs qui ne sont pourtant pas des bleus : Essad Ribic, Billy Tan, …), Rick Remender bouscule comme jamais les habitues des mutants et explore Ă  fond sa thĂ©matique tournant autour de la naissance du mal, de savoir si celui-ci est inĂ©luctable et dans quelle mesure il peut habiter chacun d’entre nous. L’espoir n’a pas vraiment sa place dans Uncanny X-Force et chaque acte aura des rĂ©percussions dans un plan machiavĂ©liquement programmĂ© par les ennemis personnels de chaque personnage.

Avec le recul sur ce travail de longue haleine, on se se dire aujourd’hui qu’Uncanny X-Force est bien l’une des sĂ©ries les plus passionnantes que l’on ai eu chez Marvel ces dernières annĂ©es, donnant une vision vraiment noire et violente de ses hĂ©ros. A partir de lĂ , on espère que l’auteur arrivera Ă  garder ce cĂ´tĂ© « hors du cadre»  sur la sĂ©rie plus mainstream Uncanny Avengers du nouveau relaunch.

publié dans :Comics Critique Comics

  1. Pas encore de commentaire