Accueil > Comics, Critique Comics > Projets Manhattan – tome 1 – Nouvelles Expériences

Projets Manhattan – tome 1 – Nouvelles Expériences

posté le 26/03/2013

Une histoire de savants fous dont les projets secrets leur échappent, voilà ce qui nous attend avec les Projets Manhattan de Jonathan Hickman et Nick Pitarra.

Si on connaissait Jonathan Hickman pour son travail plutôt lisse bien qu’efficace chez Marvel sur Fantastic Four et Secret Warriors, comme beaucoup d’auteurs, c’est finalement dans sa propre création qu’il va s’éclater en mixant les univers de l’espionnage et de l’exploration scientifique des deux séries précédemment citées. Avec sa série Projets Manhattan, il remonte dans le temps jusqu’à l’invention de la bombe atomique (Projet Manhattan était alors le nom de code de la bombe) et se demande si d’autres projets aussi important n’auraient pas été menés dans le plus grand secret par des scientifiques de pointe. Et si ces projets commençaient à mal tourner ?

Dans le premier tome intitulé Premières Expériences (disponible maintenant chez Delcourt), l’auteur pose tout d’abord les bases de son histoire et ses personnages. Plutôt que de nous plonger directement dans le feu de l’action, il prend le temps de faire les présentations afin d’identifier les conflits à venir. Car les scientifiques qu’il choisit ici sont assez hauts en couleurs et pas forcément aussi bien intentionnés que l’était Red Richards dans FF. Son équipe de scientifique regroupe aussi bien un serial killer qu’un jeune loup narcissique, un nazi recruté pour ne pas tomber chez les russes ou même une version BD d’Einstein ! Un casting de choc qui pourrait bien nous étonner avec des inventions qui pointent déjà le bout de leur nez (la première intelligence artificielle, l’accès à des univers étranges…).

En plus de personnages qui ont un sacré grain, Hickman commence également à développer un univers parallèle intéressant et assez vaste pour se dire que tout est possible. L’auteur plante déjà de multiples graines et peut à partir de là tenter des arcs narratifs qui pourraient s’orienter dans plusieurs genres différents. Que ce soit l’espionnage industriel en pleine guerre froide, l’exploration spatiale et la rencontre d’extraterrestres, des découvertes scientifiques qui peuvent changer le cours de l’humanité ou des intrigues plus personnelles assez noires et violentes, tout est possible et tout pourrait être intéressant. On se demande donc de quel côté l’auteur va pencher dans un premier temps mais le ton est donné, ce sera complètement barré et sacrément dynamique. Pour l’instant l’univers qu’il créé est en tout cas assez tangible pour y croire et il suffit de pas grand chose pour que l’on commence vraiment à avoir de la sympathie pour les personnages, aussi odieux soient-ils.

Pour mettre en images son projet un peu excentrique, Hickman s’est entouré de Nick Pitarra. Avec un trait pas forcément révolutionnaire qui emprunte beaucoup à Frank Quitely sans forcément en avoir le talent (c’est tout de même plus grossier), le dessinateur arrive tout de même à mettre en image quelques idées assez saugrenues de l’auteur et à donner un bon rythme à la lecture. Il lui faudra encore sans doute quelques numéro avant d’imposer une patte personnelle mais l’ambiance est posée. D’ailleurs, en parlant de Quitely, on se dit que Projets Manhattan aurait pu avoir toute sa place dans l’univers d’Authority où la violence exacerbée et les personnages dérangés et autorités sans remords ont toute leur place.

Avec cette première histoire indépendant, Jonathan Hickman n’évite donc pas les influences mais pose déjà les bases intéressantes pour une série qui devrait nous faire passer un bon moment avec de belles surprises. Il a piqué notre curiosité, maintenant, on attend le second tome pour y porter toute notre attention.

publié dans :Comics Critique Comics

  1. Pas encore de commentaire