Accueil > Cinéma, Critiques ciné > Lincoln, critique

Lincoln, critique

posté le 24/01/2013

Calibr√© pour les Oscars, l’attendu Lincoln de Spielberg est une grande le√ßon d’histoire pour passionn√©s mais un brin poussi√©reuse.

Il en aura fallu du temps √† Steven Spielberg avant de tourner son biopic de Lincoln. Le projet a m√™me √©t√© tellement repous√© que Liam Neeson s’est senti trop vieux pour le r√īle qui sera finalement offert √† Daniel Day-Lewis qui n’attendait que ce personnage historique pour entrer d√©finitivement dans la l√©gende. Avec Lincoln, Spielberg et son sc√©nariste Tony Kushner (Munich) adaptent le livre Team of Rivals portant sur les derniers mois de la vie du pr√©sident am√©ricain alors qu’il met fin √† la Guerre de S√©cession et abolit l’esclavage.

Soyons tout de suite bien clairs, ceux qui attendaient un minimum de bataille pour illustrer le conflit entre les √©tats du Nord et du Sud seront bien d√©√ßus car toute l’action a √©t√© compl√®tement √©lud√©e du film. En effet, Lincoln est ce qu’on appelle un ¬ę¬†film de chambre¬†¬Ľ. Tout se d√©roule entre les manigances dans les bureaux du pr√©sident et les d√©bats et votes dans la chambre des repr√©sentants, dans de longs dialogues politiques avec une reconstitution pr√©cise et impeccable.

Ce n’est pas la premi√®re fois que Spielberg parle d’esclavage et cela ne lui a pas vraiment port√© chance. Apr√®s Amistad, peut-√™tre le message passera-t-il mieux ici ? Pas forc√©ment car si on n’est pas f√©ru de d√©bats politiques et historique, on risque fortement d’√™tre laiss√© sur le carreau. Pourtant la le√ßon d’histoire est vraiment int√©ressante mais assez complexe √† suivre et, en ce sens, le film va beaucoup plus fasciner les am√©ricains que le public international.

Ce qui est aussi √©tonnant avec Lincoln, c’est la transformation de compl√®te de Spielberg derri√®re la cam√©ra. En effet, le r√©alisateur qui nous a toujours habitu√© √† une certaine √©nergie et de belles √©motions oublie ici tout cela et livre un film d‘un acad√©misme assez d√©routant, donnant l’impression de regarder un tr√®s beau tableau poussi√©reux de ce vote historique. Tr√®s beau car √©videmment, chaque image est simplement magnifique gr√Ęce √† la photo du fid√®le Janusz Kaminski mais poussi√©reux car tout cela est bien statique avec un pr√©sident sans arr√™t pr√©sent√© √† contre jour devant une fen√™tre, comme une ombre, un fant√īme veillant sur le peuple am√©ricain.

Assez froid dans son approche, on ne pourra pas cette fois reprocher √† Spielberg d’en faire trop dans l’√©motion ou dans l’approche partisane de l’histoire. En effet, c’est un portrait assez d√©tach√© que livre le r√©alisateur. Bien entendu, il se montre assez tendre avec le personnage (qui passe surtout son temps √† raconter des histoire comme un p√®re √† son enfant) mais n’oublie pas non plus les vies qu’il a sacrifi√© pour faire passer ce vote contre l’esclavage afin de r√©tablir finalement la paix. On s’√©tonnera par contre du peu de place laiss√© √† la famille (th√®me d’habitude cher au r√©alisateur) qui passe ici compl√®tement √† la trappe (les sc√®nes avec Sally Field et Joseph Gordon Levitt ne servent pas √† grand chose sinon √† montrer une facette plus intime du pr√©sident qui nous importe peu).

Si on se perd parfois dans les bavardages, Spielberg a tout de m√™me amen√© un casting en b√©ton arm√© o√Ļ √©videmment Daniel Day-Lewis est impeccable dans le r√īle du pr√©sident humain et rempli de convictions mais en face de lui, il y a du beau monde avec la gueule renfrogn√©e de Tommy Lee Jones ou les larmes un brin √©nervantes de Sally Field mais celui qui √©tonne le plus, c’est finalement Lee Pace dans l’opposition qui fait vraiment preuve de caract√®re et nous sort de l’immobilisme dont souffre le film.

Effectivement, ce Lincoln est tr√®s beau et passionnant dans les th√®mes qu’il aborde mais il ne r√©v√®le finalement qu’une facette du pr√©sident le plus l√©gendaire des USA dans un portrait sans grande √©motion ni entrain. Si on n’aime pas le style, ce sera donc difficile de suivre le film pendant ses 2h30 malgr√© tout l’int√©r√™t que l’on porte √† Spielberg et Daniel Day Lewis. A d√©faut d’un grand film, c’est une grande le√ßon d’histoire.

publié dans :Cinéma Critiques ciné

  1. 01/02/2013 à 18:24 | #1

    Bonjour, j’ai trouv√© ce film froid et sans √Ęme. Quand le 13√®me amendement est vot√©, on devrait √™tre √©mu aux larmes, se lever pour applaudir: et bien non. M√™me la mort de Lincoln (un plan parmi tant d’autre) m’a laiss√©e indiff√©rente. Bonne apr√®s-midi.

  2. 01/02/2013 à 18:49 | #2

    Pour faire contre √©cho √† Dasola moi j’ai pleur√© √† la fin… Un tr√®s beau film, sans doute trop bavard pour beaucoup mais chaque ligne de dialogue √† un fond qui importe. Le meilleur Spielberg depuis longtemps… 4/4

  3. genevievedelattre
    28/02/2013 à 20:08 | #3

    Une le√ßon d’Histoire? Alors pour tr√®s grand public!Parce-que les ellipses historiques sont √©normes (le discours de Gettysburg,le triomphe de Richmond),ellipses qui r√©duisent le personnage √† une pens√©e monolithique ¬ę¬†la fin,si elle fait avancer l’humanit√©,justifie les moyens);onj n evoit rien de l’√©volution intellectuelle et psychologique du personnage,tout est d√©j√† jou√©:la sc√®ne du vote est totalement th√©√Ętralis√©e,les recruteurs de votes d√©mocrates ressemblent aux pieds nickel√©s;c’est tr√®s faible au nivea

  4. genevievedelattre
    28/02/2013 à 20:11 | #4

    C’est tr√®s faible m^me au niveau des d√©bats politiques;seul bon point;la place accord√©e √† Thaddeus Stevens qui effectivement a √©t√© d√©terminant pour ce treizi√®me amendement;c’est si faible au niveau historique que je trouve les sc√®nes intimes plus fortes!

  5. 02/03/2013 à 02:15 | #5

    J’ai beau √™tre un f√©ru d’histoire et de politique am√©ricaine, Lincoln de Spielberg est un biopic sans saveur et souffre d’une r√©alisation beaucoup trop acad√©mique, d’une longueur interminable et d’un ennui profond. Seuls Daniel Day-Lewis et Tommy Lee Jones sauvent le film avec leurs num√©ros d’acteurs. Les d√©bats politiques sont pauvres et tellement clich√©s que n’importe quel √©pisode de l‚Äôexcellente s√©rie The West Wing sur la politique am√©ricaine est mieux √©crit et r√©alis√© et plus int√©ressant.

ÔĽŅ