Accueil > Cinéma, Coup de Coeur, Critiques ciné > Les Garçons et Guillaume, à table ! critique

Les Garçons et Guillaume, à table ! critique

posté le 18/11/2013 FredP

Après s’être livré au théâtre, Guillaume Gallienne vient se confesser au cinéma avec Les Garçons et Guillaume, à table ! Récit autobiographique d’une finesse et d’une tendresse infinie qui n’oublie pas non plus de faire rire entre les larmes.

Dans les Garçons et Guillaume à table ! , adaptation de sa propre pièce de théâtre, le comédien, sociétaire respecté de la Comédie Française revient sur son enfance et son adolescence qui n’ont pas été de tout repos pour se créer une identité. En effet, avec cette fameuse phrase qui est devenue le titre du film, la mère de Guillaume Gallienne affirmait la différence du jeune garçon par rapport à ses frères, sans que celui-ci en soit pleinement conscient. Alors cherchant a ressembler à sa mère et aux femmes d’une manière générale pour poursuivre cette vision, il va vivre des situations des plus coquasses aux plus dramatiques.

Le défi est double pour le film. D’un côté, il fallait faire de cette pièce de théâtre un film qui ne ressemble pas trop à du théâtre filmé et d’autre part, il fallait aussi rendre cette histoire très personnelle accessible au plus grand nombre. Et de manière assez miraculeuse, Guillaume Gallienne va relever ces défis haut la main pour s’affirmer et délivrer un message d’amour envers les femmes et envers sa mère particulièrement touchant.

Ainsi, Les Garçons et Guillaume à table ! n’oublie jamais son origine théâtrale et on retrouve de nombreuses fois le comédien-réalisateur sur scène. Mais Guillaume Gallienne a aussi compris qu’avec le cinéma il pouvait véhiculer d’autres aspects de son histoire et se concentrer sur des émotions plus subtiles, véhiculées par certaines regards, certaines expressions, tout comme il peut se permettre plus facilement d’imager certains propos ou utiliser la musique pour apporter certaines émotions. C’est donc avec une grande subtilité et une véritable élégance qu’il va donner à son film le meilleur du théâtre et véritable vision de cinéaste.

Et en plus de cette mise en scène subtile, le réalisateur nous intéresse également à son histoire très personnelle. Un sujet familial, facilement tabou, qui n’était pas simple à aborder. Grâce à une bonne dose d’humour mais aussi beaucoup d’amour, il arrive à emporter le public. En effet, l’acteur sait jouer du décalage de son personnages et des personnages secondaires pour nous identifier et nous faire rire (il est excellent lorsqu’il interprète sa propre mère) avec des mots justes et drôles. Mais c’est surtout parce que le film, avec une extrême pudeur qui se dévoile petit à petit, évite tous les clichés du coming out (ou plutôt du coming in ici) pour arriver à comprendre le malaise identitaire qu’il a pu vivre que nous nous attachons à lui.

Enfin, au delà de l’aspect psychologique et de son esthétique de film d’auteur qui, avant d’entrer dans la salle, peut faire craindre ce que l’on peut détester parfois dans le cinéma d’auteur français, Les Garçons et Guillaume à table ! est aussi une ode à la féminité, la femme, la mère. Loin d’en vouloir à sa mère pour ses traumatismes subis qui ont forgé sa personnalité, Guillaume Gallienne va au contraire la remercier de lui avoir appris a aimer et comprendre les femmes. Un véritable message d’amour sincère et désarmant, écrit avec une finesse incroyable qui, en moins d’1h30, prend au cœur, tout simplement.

publié dans :Cinéma Coup de Coeur Critiques ciné

  1. Isabelle
    18/11/2013 à 20:22 | #1

    J’avais vu la pièce. Après avoir lu ta critique, il me tarde de voir le film. Le rendez-vous est pris pour mercredi :)

  2. 26/11/2013 à 17:14 | #2

    Un peu déçu, sans doute trop d’attente mais ça reste un petit bijou d’intelligence. Dommage que la partie therme manque un peu de finesse au contraire du reste du film… 2/4