Accueil > Cinéma, Culte du dimanche > Culte du dimanche : Petits Meurtres entre Amis

Culte du dimanche : Petits Meurtres entre Amis

posté le 08/09/2013 FredP

Avec la sortie en vidĂ©o du survoltĂ© Trance, c’est aussi le premier film de Danny Boyle qui sort enfin en bluray. Retour sur Petits Meurtres entre Amis qui a lancĂ© la carrière de l’anglais.

Il Ă©tait une fois, 3 amis venant de banlieues au taux de chĂ´mage Ă©levĂ© qui, au dĂ©but des annĂ©es 90, dĂ©cident de se lancer dans la production de leur premier film traitant justement des problèmes d’argent. Il s’agit du rĂ©alisateur Danny Boyle (qui a pour le moment plus d’expĂ©rience au théâtre), du scĂ©nariste John Hodge et du producteur Andrew MacDonald et ils vont donner naissance Ă  Shallow Grave (traduit chez nous par Petits Meurtres entre Amis), l’histoire de 3 colocataires qui retrouvent leur nouveau 4e coloc mort, laissant derrière lui une valise remplie d’argent. Évidemment, ils vont vouloir en profiter mais des criminels ne vont pas tarder Ă  faire leur apparition pour rĂ©cupĂ©rer leur du.

DĂ©butant sur un ton humoristique donnant au film des airs de comĂ©die noire et grinçante sur le chĂ´mage et les problèmes d’argent d’une gĂ©nĂ©ration, le film va petit Ă  petit virer au thriller lorsque l’un des personnage va ĂŞtre victime d’un stress post-traumatique le conduisant Ă  mentir et Ă  cacher l’argent aux autre, mettant alors tout le monde en danger, y compris les gangsters. Personne n’est alors Ă  l’abri de se faire tuer. Manipulant autant les ruptures de ton que les caractères changeant de ses personnages manipulateurs, le trio ne manque pas de petits rebondissements pour alimenter le rĂ©cit.

Petits Meurtres entre Amis s’avère ainsi aussi divertissant qu’intĂ©ressant dans sa manière d’aborder la problĂ©matique de l’argent qui rend fou. Si Danny Boyle reste encore assez sage dans sa mise en scène (malgrĂ© le gĂ©nĂ©rique d’introduction assez rythmĂ© dans les rues de Glasgow), il inaugure d’une manière plutĂ´t sympathique la trilogie Bag of Money (qui sera complĂ©tĂ©e par le plus dĂ©jantĂ© Trainspotting et Une Vie Moins Ordinaire) dont le thème de la recherche d’argent et d’un mode de vie par la jeunesse est prĂ©pondĂ©rant. Mais c’est aussi la première apparition d’un autre thème qui deviendra rĂ©current dans la filmographie du rĂ©alisateur, celui de la folie qui peut atteindre le hĂ©ros poussĂ© Ă  l’extrĂŞme (thème que l’on retrouve principalement dans la Plage, Trance, Sunshine, 127 Heures, 28 jours plus tard et en fait dans presque tous ses autres films Ă  une certaine dose).

On peut aussi noter dans le film l’apparition de deux comĂ©diens qui seront des fidèles de Danny Boyle et de futures stars du cinĂ©ma et de la tĂ©lĂ©vision anglaise. Ainsi, Christopher Eccleston joue le discret comptable tombant dans la folie. On le retrouvera plus tard chez Boyle dans 28 jours plus tard, toujours aussi fou, mais c’est dans la relance du cĂ©lèbre Doctor Who qu’il s’illustrera pour le public anglais. Et c’est Ă©galement l’un des premiers rĂ´les d’Ewan McGregor qui explosera ensuite avec Trainspotting.

Profitant d’un bon retour critique pour un premier film fait entre amis, Petits Meurtres entre Amis va aussi Ă©tonner le public et obtenir un bon score au box office. Il faut croire que le ton et les problèmes Ă©voquĂ©s par le film ont su parler Ă  une gĂ©nĂ©ration perdue qui se retrouvera ensuite pleinement dans Trainspotting. La suite en sera plus belle pour le rĂ©alisateur qui sera l’un des metteurs en scènes anglais les plus intĂ©ressant des annĂ©es 90/2000.



publié dans :Cinéma Culte du dimanche

  1. Pas encore de commentaire