Accueil > CinĂ©ma, Critiques cinĂ© > [REC]3 – Genesis, critique

[REC]3 – Genesis, critique

posté le 28/03/2012 FredP

Les dĂ©mons zombiesques de [REC] sont de retour dans un nouveau volet un peu Ă  part, plus fun, plus gore avec beaucoup d’idĂ©es mais qui a la fâcheuse tendance de frustrer le spectateur en plein dĂ©lire.

Avec les 2 premiers épisodes de [REC], le duo espagnol Paco Plaza et Jaume Balaguero avait remis les pendules à l’heure. A la fois sur le concept du found footage qui étaient vraiment bien exploité mais aussi sur le film d’« infectés » (répondant de manière efficace et plus religieuse au 28 Jours/Semaines britannique). Évidemment, devant le succès de leur saga horrifique, les enfants terribles du cinéma ibérique ne pouvaient pas en rester là. Aussi ont-ils décidé de se partager les 2 films suivants. Jaume Balaguero étant parti faire le dérangeant Malveillance avant de mettre fin à la saga avec le futur [REC] Apocalypse, charge à Plaza de replonger aux racines du mal avec [REC]3 Genesis.

Surprise ! Plutôt que de faire un prequel, ce [REC]3 ressemble plutôt à un spin-off, racontant des événements liés à la saga principale dans un tout autre contexte. Et quel contexte ! Plaza ne manque pas d’humour et choisit de pourrir le plus beau jour de la vie de Koldo et Clara en mettant à sac leur mariage à grand coup de zombies ! En jouant la carte du décalage complet, le réalisateur marque ici des points mais le plaisir gore jouissif par moments est bien trop court.


Le film dĂ©bute de la mĂŞme manière que les found footage vus prĂ©cĂ©demment. Nous avons ainsi droit Ă  la cĂ©rĂ©monie de mariage suivie de la fĂŞte, le tout filmĂ© par l’un des membres de la famille en alternance avec le camĂ©raman embauchĂ© pour l’occasion. Jusqu’Ă  ce qu’arrive l’attaque ! Une fois nos survivants isolĂ©s, le rĂ©alisateur laisse tomber le style habituel de la saga pour revenir d’un seul coup dans une narration plus classique avec laquelle il peut s’amuser.
Il offre ainsi une respiration bienvenue au concept de [REC], tournant en ridicule les films de mariage mais surtout apportant un humour et un nouveau point de vue frais qui n’Ă©tait pas vraiment prĂ©sent. PlutĂ´t que de stresser en attendant l’apparition des zombies, on a plutĂ´t hâte de voir notre duo de mariĂ©s perdus les abattre un par un pour se retrouver au milieu de ce chaos.

Et de ce cĂ´tĂ©, on se retrouve pris au dĂ©pourvu car Paco Plaza sème pendant tout le film des graines intĂ©ressantes et l’on sent que de bonnes idĂ©es pour obtenir des sĂ©quences gores badass sont en place. Malheureusement, Ă  chaque fois qu’arrive le carnage, dès qu’il commence Ă  montrer du sang et plus, il nous retire tout de suite le jouet des mains, provoquant chez le spectateur une frustration que l’on espère toujours comblĂ©e au passage gore suivant, en vain. Ainsi, la masse d’arme ne sera utilisĂ©e qu’une fois et l’image choc que la tronçonneuse ne fera pas long feu. A ce titre, avec ces 80 minutes, le film file Ă  toute allure et parait bien trop court.


Mais Plaza nous rĂ©serve tout de mĂŞme quelques bonnes surprises. A la fois dans l’humour et  le gore (avec l’utilisation inĂ©dite d’un mixeur) mais aussi dans l‘Ă©trange romantisme trash du final jusqu’au-boutiste. Et si le film est un peu Ă  part dans la saga, il revendique tout de mĂŞme bien sa place Ă  travers quelques discrets clins d’œil au premier volet mais surtout en apportant des indices supplĂ©mentaires sur l’origine religieuse du mal et pourquoi pas une manière de lutter contre et cela sera peut-ĂŞtre crucial dans la conclusion Ă  venir.

Avec ce volet plus anecdotique de la saga [REC] Paco Plaza s’amuse donc comme un petit fou avec pas mal d’idĂ©es pour se renouveler. Et si il ne se montre pas si gĂ©nĂ©reux qu’on l’aurait souhaitĂ© cĂ´tĂ© gore, il n’en demeure pas moins qu’il nous sert tout de mĂŞme quelques images marquantes Ă  l’instar de cette mariĂ©e en sang, tronçonneuse Ă  la main, et rien que pour ça, Genesis vaut bien le coup d’œil.

publié dans :Cinéma Critiques ciné

  1. 28/03/2012 Ă  14:28 | #1

    Gros fan des deux premiers [Rec], il me tarde vraiment de voir ce troisième volet ! J’espère juste ne pas ĂŞtre déçu, malgrĂ© les retours mitigĂ©s que j’ai pu lire Ă  son sujet (dont celui-ci se rajoutant Ă  la pile) et qui commencent Ă  sĂ©rieusement m’inquiĂ©ter…

    Deuz

  2. Julien
    08/04/2012 Ă  15:56 | #2

    le 3eme volet de REC gache complètement l interet des 2 premiers films …Je suis vraiment déçu !!!

  3. 12/04/2012 Ă  16:25 | #3

    Bon, je l’ai enfin vu, et Ă  part quelques bonnes idĂ©es (dont celle d’avoir de jeunes mariĂ©s pour protagonistes principaux, ce qui permet d’espĂ©rer plus que leur simple survie et nous fait vraiment croire Ă  leur amour, tout en nous fournissant un superbe final romantico-gore), c’est effectivement une grosse dĂ©ception… Si je n’ai rien contre le fait que la franchise prenne une autre direction le temps d’une respiration, force est de constater que le film n’est tout simplement pas drĂ´le et a un milliard de fois moins de charme qu’un Evil Dead ou le plus rĂ©cent et gĂ©niallisime Jusqu’en Enfer, toujours de Sam Raimi. On a aussi droit Ă  une scène oĂą la mariĂ©e chope une tronçonneuse en mode badass, pour ensuite marcher dans un tunnel pendant 20 minutes… Dans le mĂŞme genre, on nous montre l’Ă©pĂ©e dans le gâteau sur 15 plans avant que le mariĂ© l’attrape hĂ©roĂŻquement, pour ne finalement pas s’en servir une seule fois… Il y a d’ailleurs de très gros problèmes de rythme et de rĂ©alisation dans l’ensemble… C’est bien dommage. L’autre membre du duo de rĂ©alisateurs apparaĂ®t maintenant clairement comme le plus douĂ© des deux, ce que son superbe Malveillance prouve incontestablement, me laissant ainsi encore espĂ©rer pour la suite de la saga.

  4. thomas
    29/10/2012 Ă  20:07 | #4

    ouai moi je trouve qu’il est genial sauf la fin qui ma deçu le marier n’aurait pas du l’embrasser il aurer du survivre sa aurai etait mieux que pour une fois il y en est un qui s’urvivre au sinon genial comme on dis l’amours ne tue pas et bain si l’amour tue