Accueil > Cinéma, DVD > La Nuit du Chasseur en Bluray

La Nuit du Chasseur en Bluray

posté le 31/10/2012 FredP

« Amour»  et « Haine»  tatouĂ©s sur les phalanges d’un pasteur, voilĂ  l’une des images indissociables de La Nuit du Chasseur. Le chef d’œuvre de Charles Laughton est disponible des aujourd’hui dans une Ă©dition ultime limitĂ©e chez Wildside. Une Ă©dition de toute beautĂ© dont les complĂ©ments sont aussi passionnants que le film lui-mĂŞme.

Il y a quelques temps, nous Ă©tions revenus dans la rubrique « culte du dimanche»  sur La Nuit du Chasseur (Ă  lire ici) et nous n’avions qu’une seule envie, le redĂ©couvrir en version restaurĂ©e et en HD. C’est ce que nous propose Wildside avec cette Ă©dition coĂ»teuse mais parfaite. Le magnifique coffret comprend donc un livre, le film et ses bonus sur bluray et dvd ainsi que l’histoire racontĂ©e sur CD.

Pour revenir rapidement sur le film maintenant restaurĂ©, celui-ci s’avère encore plus beau qu’avant, rendant justice Ă  la photo noir et blanc sublime de Stanley Cortez. C’est donc l’occasion idĂ©ale pour redĂ©couvrir ce chef d’œuvre entre le conte, le rĂ©cit social et le thriller dans lequel Robert Mitchum s’avère redoutable dans sa foi et sa traque des deux enfants.

CĂ´tĂ© bonus, l’Ă©diteur nous a gâtĂ© et on imagine qu’il n’a pas du ĂŞtre simple de rassembler les archives qui nous sont ici prĂ©sentĂ©es. Commençons sans plus attendre par le grand documentaire « Charles Laughton au travail» . D’une durĂ©e de 2h40, celui-ci retrace tout le film Ă  travers les images du tournage. On y dĂ©couvre ainsi, scène après scène les coulisses, les trucages, le travail sur la lumière mais aussi et surtout la manière avec laquelle le rĂ©alisateur s’adresse aux enfants pour les faire jouer. Le nombre d’image retrouvĂ©es pour un film de cette Ă©poque est assez hallucinant pour nous offrir un documentaire très complet.

A cĂ´tĂ© de ce documentaire, les autres bonus sont assez modestes mais tout aussi intĂ©ressants avec un comparatif de 15 minutes entre les croquis de David Grubb et les plans du film montrant bien les ressemblances entre ce qu’avait en tĂŞte l’auteur du roman au moment oĂą il cherchait Ă  le mettre en scène et ce qu’a finalement rĂ©alisĂ© Laughton. On y retrouve aussi un très bref entretien avec Robert Mitchum revenant sur les origines de sa collaboration avec Laughton  et surtout un entretien de 12 minutes avec le directeur de la photographie Stanley Cortez, nous faisant alors comprendre toute la difficultĂ© d’Ă©clairer ce film avec des noirs et blanc aussi denses pour le magnifier avec le rĂ©sultat que l’on connait. Enfin on retrouve Ă©galement les acteurs sur un plateau de tĂ©lĂ©vision, rejouant l’une des scènes emblĂ©matiques du film pour en faire la promotion et une autre scène coupĂ©e jouĂ©e Ă  cette occasion.

Et pour renfermer ce bluray et 2 dvd (un pour le film, un pour les bonus) ainsi qu’un CD sur lequel on pourra Ă©couter en VO l’histoire de la Nuit du Chasseur racontĂ©e par Charles Laughton himself, qui Ă©tait sorti Ă  l’Ă©poque en 33 tours pour accompagner la sortie du film, il y a le livre. Un livre sublime de 200 pages La Main du Saigneur Ă©crit par Philippe Garnier. Celui-ci revient sur la carrière de Charles Laughton et son rapport Ă  la Nuit du Chasseur mais aussi l’histoire de la production du film par Paul Gregory, le roman de Grubb et Ă©videmment  la production du film et son tournage, rĂ©vĂ©lant nombre d’anecdotes intĂ©ressantes intĂ©ressantes sur le travail des uns et des autres. Le tout agrĂ©mentĂ© de croquis de Grubb, lettres des Ă©changes entre les acteurs de la production et Ă©videmment un grand nombre de photos de tournage, affiches, articles de presse.

En plus d’ĂŞtre un bel objet, cette « Ă©dition ultime»  de la Nuit du Chasseur porte bien son nom avec la somme de contenus prĂ©sents et ce n’est pas de trop pour soutenir un tel chef d’œuvre d’une beautĂ© et d’une richesse cinĂ©matographique rares.

publié dans :Cinéma DVD

  1. 01/11/2012 Ă  03:50 | #1

    Punaise!! Je devais le voir au cinĂ©ma il y a 3 semaines (attention anecdote!!): je prĂ©vois de finir le boulot plus tĂ´t que d’habitude en disant Ă  ma femme:» on va voir un film culte au cinĂ©ma ça va ĂŞtre gĂ©ant (en plus VOSTF)!!» . 19h10 nous partons au cinĂ©ma, 19h20 nous arrivons dans le hall, 19h23 je m’aperçois que la sĂ©ance n’Ă©tait pas Ă  19h30 mais Ă  18h30!!! Direction maison avec une salle phrase dans la bouche:» mon dieu mais quel con!!» . Bien sĂ»r il n’Ă©tait Ă  l’affiche qu’une journĂ©e dans mon petit cinĂ©ma de quartier…