Accueil > Critiques SĂ©ries, SĂ©ries > Dexter – saison 6, le bilan

Dexter – saison 6, le bilan

posté le 26/12/2011 FredP

dexter saison 6 bilan

Un nouveau défi pour notre serial-killer favori ! Dexter doit faire face au machiavélique Doomsday Killer et à une crise existentielle. En réchappera-t-il encore une fois de justesse ? Bilan d’une sixième saison sous haute tension.

dexter saison 6 afficheAprès une 5e saison handicapée par une Lumen pas assez sombre et un peu trop potiche bien qu’au rôle indispensable à l’évolution de Dexter après le traumatisme de la perte de sa femme, on peut enfin retrouver le serial-killer que l’on a toujours connu. Dexter a maintenant seulement la garde de son fiston et peut aller « tuer des méchants » presque comme bon lui semble. Dans la foulée, notre il va même commencer à s’interroger sur la religion et l’idée de rédemption. Non seulement parce qu’il inscrit son môme dans une école catholique mais en plus, il commence à se lier d’amitié avec un ancien détenu, passé de l’autre côté de la barrière en donnant l’opportunité aux malfrats de se racheter aux yeux de la société.

Mais cette interrogation va vite tomber à l’eau lorsqu’il retrouvera son ami assassiné. Ce bon vieux Dexter va refaire surface, plus furieux que jamais. Et heureusement qu’il ne va pas s’assagir face à l’ennemi qui l’attend : le tueur de la fin du monde (aka Doomsday killer en VO).

Toute cette saison est guidĂ©e par l’idĂ©e de foi religieuse et de croyance. Non seulement par l’intrigue concernant l’évolution spirituelle de Dexter qui commence Ă  se poser des questions sur la portĂ©e de ses actes et si ceux-ci sont bien naturels. Un thème qui a toujours Ă©tĂ© prĂ©sent mais se trouve ici renforcĂ©. Et d’un autre cĂ´tĂ© par le profil du tueur fil rouge de la saison.
En effet, le Doomsday killer est un fanatique religieux qui va commettre des meurtres Ă  la mise en scène particulièrement macabre, parmi les plus glauques qu’on ai vu dans la sĂ©rie. Cette fois, le tueur n’est pas un malade qui a le besoin de tuer pour se sentir bien. Non, il s’agit bien d’un malade mental qui pense dĂ©tenir la vĂ©ritĂ© divine, entraĂ®nant avec lui un apprenti qui n’avait pas spĂ©cialement envie d’apprendre Ă  tueur.

Nous voilĂ  avec deux conceptions de la foi religieuse diamĂ©tralement opposĂ©es, d’un cĂ´tĂ© le fanatisme, d’un autre le scepticisme, qui vont se rencontrer et le choc sera important. En effet, si Dexter n’avait pas apprit sur la religion grâce au frère Sam, il n’aurait sĂ»rement pas pu comprendre aussi bien le Doomsday Killer et son assassinat a clairement permis Ă  Dex de se libĂ©rer avant d’affronter son ennemi. U
n parcours initiatique complexe qui permet Ă  notre hĂ©ros de se rĂ©vĂ©ler Ă  lui-mĂŞme et d’embrasser sa destinĂ©e
, non pas en se voyant comme le messager de Dieu (ce qui serait tentant comme excuse) mais juste en ne voyant plus son « Dark Passenger»  comme une contrainte pour vivre avec en harmonie. Sur le papier, on peut se dire que ce serait un retour aux sources du personnages qui revient ainsi Ă  une certaine bestialitĂ©. Mais ce serait oublier le fait qu’il protège Ă©galement son fils et sa soeur.

Du cĂ´tĂ© des personnages secondaires, l’Ă©volution ne sera pas aussi palpable pour la simple et bonne raison qu’ils laissent toute leur place au dĂ©veloppement du hĂ©ros et de son nouvel ennemi. Ainsi, Quin et Batista sont tout de suite relĂ©guĂ©s au fond de la classe. MĂŞme la soeur de ce dernier Ă  plus d’importance en Ă©tant la baby-sitter du petit harrison.
Mais face à l’absence de ces mâles, c’est Debra qui prend place sur le devant de la scène. La soeur de Dex a droit Ă  une sacrĂ©e promotion en devenant lieutenant et dirigeant donc les opĂ©ration. Une tâche trop lourde pour ses frĂŞles Ă©paules ? C’est ce qu’elle pense mais on sait tous qu’elle sera Ă  la hauteur, et bien plus encore. Si elle recule au niveau de son histoire sentimentale, elle avance Ă  un niveau professionnel, bousculant un peu la dynamique qui s’Ă©tait instaurĂ©e au sein des personnages secondaires, ce qui n’est pas plus mal.

Bref, cette 6e saison qui dĂ©marre de manière assez lĂ©gère embraye très vite sur un ton sombre qui permet Ă  Dexter de renouer avec son Dark Passenger de manière violente (l’Ă©pisode oĂą la vision du père est remplacĂ©e par celle d’un autre membre de la famille est d’ailleurs particulièrement intĂ©ressant). Avec les mĂ©faits particulièrement sinistres du Doomsday Killer, nous avons lĂ  l’un des bad guy les plus intĂ©ressants et charismatiques de la sĂ©rie qui sera un vrai tournant pour la famille Morgan, d’autant plus avec cette rĂ©vĂ©lation finale qui laisse sous le choc et donne envie de voir la suite au plus vite.

publié dans :Critiques Séries Séries

  1. 28/12/2011 Ă  01:52 | #1

    Bon bah voilĂ , j’ai vu le season finale de Dex et je viens contredire une partie de ton article. Absolument pas convaincu par cette fin et globalement par la seconde partie de s6. De toute façon, depuis le dĂ©part de Clyde Phillips Ă  la fin de la saison 4, la sĂ©rie a beaucoup perdu en crĂ©dibilitĂ© et en subtilitĂ©. Tout semble baclĂ©, prĂ©cipitĂ©, nĂ©gligĂ©.
    Les sentiments de Deb sont amenĂ©s de façon très maladroite, le coup du serial killer schizo se sentait venir Ă  3000 kms, bref la sĂ©rie ne me surprend plus et me déçoit depuis deux ans. J’ai peur que ça ne s’arrange pas mĂŞme si les dĂ©buts de saison 6 avait laissĂ© entrevoir une amĂ©lioration.

  2. Bruno ex-taff
    28/12/2011 Ă  02:19 | #2

    d’accord avec Wilyrah, la seconde partie de la saison Ă©tait un vrai pĂ©tard mouillĂ©… le doomsday killer manquait d’arguments, et Dexter traverse les Ă©pisodes sans stress.
    Hum, a voir comment ils vont gérer la suite, parce que la routine commence à tuer la série.

  3. FredP
    28/12/2011 Ă  08:51 | #3

    C’est vrai que la seconde partie enchaĂ®ne les facilitĂ©s et que les sentiments de Deb sur la fin sont assez malvenus. Mais Dexter, mĂŞme dans ses plus mauvais Ă©pisodes reste bien meilleur que la moyenne des sĂ©ries TV. Et puis c’est vraiment le parcours de Dex qui est intĂ©ressant cette saison, son questionnement. A voir comment les scĂ©naristes vont nĂ©gocier la conclusion sur les 2 prochaines saisons.

  4. 28/12/2011 Ă  15:26 | #4

    Bonjour,

    MĂŞme si je ne suis pas d’accord avec toi sur la qualitĂ© de la saison, j’avoue que tu relèves de très bonnes choses que, je trouve, ont Ă©tĂ© bien mal exploitĂ© par les scĂ©naristes…

    Certes Dex se questionne mais c’est pour mieux oublier par la suite ses interrogations. Quid de la confiance de Bro Sam ?

    Cependant, je dois reconnaĂ®tre que ton point de vue se dĂ©fend. Seulement si l’on n’est pas un habituĂ© de polars.

    Captain Mc Aaron

  5. 29/12/2011 Ă  16:01 | #5

    J’Ă©tais en bad trip pendant 3 jours après la fin du dernier Ă©pisode … Autant qu’après la saison 4 et Trinity …
    Vite, la 7 !!!! NEEEDD

  6. 16/01/2012 Ă  22:08 | #6

    Je trouve que l’amour secret de Deb pour son frère a tout gachĂ© dans cette sĂ©rie .Ceci m’inquiète pour la suite de cette serie .J’ai peur qu’il y ait une eventuelle romance entre Deb et son frère , comme dans le cas de la saison 5 (Lumen et Dexter) ce qui est pur info une saison pitoyable.
    Pour ce qui est pour cette fin je l’attandais depuis tellement longtemps , mais j’aurais prĂ©fĂ©rĂ© que ce soit dans d’autres circonstances (ou deb ne voudrait pas avoir une relation inceste avec son frere).
    Bref dans le cas ou la relation fere soeur entre deb et dexter se transforme en relation amoureuse , je jure que je ne regarderais plus jamais cette serie.
    Je trouve que les scenaristes se sont tellement defoulĂ©s qu’ils ne savent plus ou donner de la tete.
    La serie aurait pu evoluer vers differents aspects .Par exemple le lab geek : pourquoi a til envoyé la prothese à dexter ?
    Pourquoi ont ils ajoutĂ© frere sam au senario si ce n’est pour nous donner envie de dormir pour une demie saison?
    En conclusion , il ya beaucoup de defauts dans le senario et surtout le presumĂ© amour secret de deb pour son frere car ca montre que les senaristes ont negligĂ© l’opinion du publique .