Accueil > Cinéma, Critiques ciné > Père Noël Origines, critique

Père Noël Origines, critique

posté le 14/12/2011 FredP

pere noel origines critique

Le Père Noël n’est finalement pas celui qu’on pensait. C’est en tout cas ce que nous raconte le finlandais Jalmari Helander dans son Père Noël Origines qui réserve quelques surprises et bonnes idées à découvrir.

pere noel origines afficheAprès le mauvais Saint Nicolas, c’est au tour du Père Noël de se montrer sous son vrai jour. Après 2 courts-métrages Rare Exports (titre original du film) dans lequel il mettait en place son univers bien particulier, Jalmari Helander a vu les choses en grand pour son premier long-métrage qui se propose donc de remettre les compteur à zéro et d’oublier le mythe du Père Noël Coca-Cola. Au vu de l’affiche, on peut facilement penser que nous allons avoir droit, comme son cousin sorti directement en dvd, à un film d’horreur avec un Santa Claus qui tuerait à tout va des mômes dans la neige. Que nenni, plutôt que de lorgner du côté du slasher, c’est plutôt un héritage scandinave de Joe Dante (Gremlins, Small Soldiers) que le réalisateur assume complètement.

Dans Père Noël Origines, Helander nous raconte que jadis, le légendaire bonhomme rouge était plutôt un monstre sanguinaire qui mangeait les méchants enfants. Face à cette horreur, les homme ont réussi à l’enfermer et à l’enterrer sous une gigantesque montagne. Mais aujourd’hui un mystérieux et riche vieillard va tenter de le réveiller. Mais le petit Pietari a tout vu et va essayer de faire face au monstre avec l’aide de son père.

Après Super 8 et Attack the Block, c’est donc un nouveau film fantastique noir qui met à l’honneur les mômes auquel on a droit cette année. Car Père Noël Origines n’est vraiment pas un film d’horreur mais bien une fable, un conte initiatique moderne dans lequel le petit Pietari va grandir et se révéler à la hauteur de ce que son père attend de lui depuis la disparition de sa mère. Avec une petite poignée de scènes, le réalisateur donne une profondeur à ses personnages qui rappelle bien l’esprit Amblin des 80′s mais transposé dans le froid scandinave dont l’humour nous échappera parfois.

Ce qui est intéressant avec Père Noël Origines, c’est de voir son réalisateur s’amuser et poser toute son imagination dans son film. Helander est généreux et ne se laisse pas abattre par un budget limité. Une foule d’idées bien agencées développe toujours notre intérêt pour le film qui n’est pas forcément prévisible et assume complètement son côté décalé. Et si l’affrontement final qu’on attendait n’aura finalement pas lieu et que quelques SFX sont un peu voyant, on ne peut pas nier que le réalisateur maitrise toute de même sacrément bien l’image pour nous offrir quelques moneyshots de toute beauté mais surtout une esthétique et un univers cohérent que l’on aimerait bien explorer plus en profondeur dans une suite.

Finalement, plutôt qu’un banal slaher téléphoné, Père Noël Origines, avec son efficace et originale relecture du folklore local (ce que nous avons du mal à faire en France) se révèle plus qu’intéressant. Alors oui, il y a quelques passages où des longueurs se font sentir et où l’humour scandinave risque d’en choquer certains (voir des papys tout nus courir après un gamin peut tout de même choquer dans nos contrées mais délivre en même temps un message anti-pédophile bien amené) mais la surprise est là. Mené par une troupe de comédiens bucherons sympathiques, Père Noël Origines est sacrément plaisant. Et nul doute qu’avec un tel savoir-faire Jalmari Helander se verra proposer dans quelques projets hollywoodiens dans quelques temps.

publié dans :Cinéma Critiques ciné

  1. 16/12/2011 à 16:37 | #1

    Je crois que le film nous a plu de la même façon et juste histoire d’en rajouter une couche je dois dire que ce film m’a fait beaucoup de bien et vraiment surpris!!

    PS: Tu es cette semaine cité dans notre Box-Office avec ta critique de The Lady (histoire de mettre le meilleur blog cinéma 2011 à l’honneur chez nous!! :) )