Accueil > CinĂ©ma, Critiques cinĂ© > L’Irlandais, critique

L’Irlandais, critique

posté le 16/12/2011 FredP

Le phĂ©nomène irlandais dĂ©barque en France. Après un succès monumental au pays du trèfle, The Guard (renommĂ© l’Irlandais chez nous) va donc essayer de faire la loi sur notre box-office.

Après Martin McDonagh et son Bons Baisers de Bruges, c’est au tour de son frère John Michael McDonagh de passer derrière la camĂ©ra et de nous prĂ©senter son premier film. Comme son frangin, il embauche Brendan Gleeson et table sur une enquĂŞte policière matinĂ©e d’humour noir. RĂ©sultat, le film bat tous les records d’entrĂ©es dans son pays. Mais en sera-t-il de mĂŞme chez nous ? Un gros doute nous assaille car si le film n’est pas mauvais et fait sourire de temps en temps, pour le reste, on s’ennuie ferme.

Dans la campagne irlandaise profonde, Boyle est un flic qui s’ennuie ferme. Avec pas plus de 2 accidents de voitures dans la bourgade par mois, il prĂ©fère passer son temps Ă  boire au pub et Ă  se taper quelques prostituĂ©es. Malheureusement, son traintrain quotidien va ĂŞtre chamboulĂ© par l’arrivĂ©e de trafiquants de drogues et de l’agent du FBI qui les poursuit. Il va alors devoir faire Ă©quipe d’une Ă©trange manière avec ce flic dĂ©barquĂ© de la ville pour arrĂŞter les malfrats.

Si il y a une chose qui fera bien sourire dans le film, c’est bien le politiquement incorrect qui entoure le shĂ©rif Boyle. Son mode de vie bougon et ses remarques racistes innocentes envers l’agent du FBI sont toujours bien Ă©crits. Un dĂ©calage entre les 2 personnages qui nous permet de nous attacher un peu Ă  eux. Mais il y a aussi ce contexte qui est intĂ©ressant, cette campagne profonde oĂą vivent des bouseux pour lesquels un trafic de drogues dans le coin n’est mĂŞme pas intĂ©ressant.

Ce qui est intĂ©ressant avec l’Irlandais, c’est son cĂ´tĂ© western dans la campagne irlandaise. On est ici dans une sorte de no man’s land pluvieux oĂą notre hĂ©ros solitaire fait la loi, perturbĂ© par les trafiquants. La musique de Calexico appuie d’ailleurs cet aspect jusque dans la fusillade finale qui a tout d’un western.

Toutefois, le film est handicapĂ© par un manque de rythme Ă©vident. Si les personnages sont intĂ©ressants et dĂ©livrent quelques rĂ©pliques savoureuses, celles-ci sont trop rares pour nous emporter dans le film qui traine en longueur. MĂŞme lorsque les criminels dĂ©barquent on manque de tension et Mark Strong se rĂ©vèle particulièrement sous-exploitĂ©. L’humour se rĂ©vèle peut-ĂŞtre trop « irish»  pour s’exporter en dehors de sa contrĂ©e d’origine, donnant cette impression de ne pas entrer dans le film.

Finalement, avec l’Irlandais, ce n’est pas la joie. La grisaille d’Irlande nous donne l’impression de passer des vacances lĂ  oĂą il pleut tout le temps et du coup, on s’ennuie rapidement. Et malgrĂ© quelques bons moments portĂ©s par Brian Gleeson, le film ne sera sĂ»rement pas chez nous le phĂ©nomène irlandais.

publié dans :Cinéma Critiques ciné

  1. 16/12/2011 Ă  14:42 | #1

    Je l’ai vu cet Ă©tĂ© en Irlande, et j’avoue que des sous-titres français n’auraient pas Ă©tĂ© du luxe parfois ^_^

  2. 16/12/2011 Ă  21:13 | #2

    Vraiment pas emballĂ© par ce film qui manque cruellement d’un scĂ©nar au lieu d’une idĂ©e limitĂ©e.