Accueil > Cinéma, Critiques ciné > Les 3 mousquetaires 3D, critique

Les 3 mousquetaires 3D, critique

posté le 19/10/2011 ChrisC

Les célèbres épéistes moustachus au service du roi resurgissent du XVIème siècle ! Les 3 mousquetaires, qui sont 4, OK ?! Mais en 3D.

Dans les romans classiques, il y a des personnages comme ça qui ont le droit Ă  d’innombrables adaptations voire des dĂ©clinaisons libres, dira-t-on ! Les Dracula, Frankenstein, Zorro et les 3 mousquetaires ont dĂ©jĂ  eu leurs lots de passages tĂ©lĂ©s/cinĂ©s/dessins animĂ©s, en tant que personnages principaux ou en arrière-plan. Pour les 3 mousquetaires aujourd’hui, c’est des pattes de Paul W.S. Anderson qu’ils vont devoir se dĂ©pĂŞtrer. Mr Jovovich/Alice Resident Evil Ă©tait bien dĂ©cidĂ© Ă  faire une adaptation action mais familiale du roman de Dumas, après avoir semble-t-il trop bouffer de Pirates des CaraĂŻbes !

ForcĂ©ment avec des dollars derrière et le talent de rĂ©alisateur (enfin ses trademarks) de PWSA, certains (tous) craignaient le pire. Mais, production germano-britannique-française-amĂ©ricaine, et en un PWSA chaud bouillant pour s’amuser avec son casting correct, Les 3 mousquetaires 3D ne s’en sort pas si mal…si on est prĂ©venu avant de rentrer dans la salle.

Eh oui, pour ceux qui n’ont pas aperçu : les prĂ©sences 1. des coupes de cheveux modeuses d’Orlando Bloom, 2. des physiques solides mais presque anonymes des mousquetaires, 3. de la jeunesse biactol du d’Artagnan, 4. de la perfide mais sublime Alice euh Milla Jovovich, sur les diffĂ©rentes affiches de Mousquetaire 3D by PWSA, la surprise peut ĂŞtre comparable Ă  celle d’une personne dĂ©couvrant du pâtĂ© HĂ©naff dans son assiette en lieu et place d’un bon foie gras du Pays Basque !

Qui dit PWSA, Mr Resident Evil 1 et 4, Alien Vs Predator, Event Horizon, signifie qu’on va avoir droit Ă  de belles explosions de flammes en arrière-plan, des explosions de dĂ©cors de plateaux jaillissant en des milliers d’Ă©chardes, Ă  des bons ralentissements Matrix dans les combats, Ă  des grosses machines surrĂ©alistes et un traitement de l’image Ă  la limite du blue screen pendant tous le film… et surtout Ă  sa femme qui bondit dans tous les sens, Ă  faire des cascades et en dĂ©gommant des mousquetaires Ă  coups de ses longues jambes athlĂ©tiques engoncĂ©es dans des robes gigantesques, comme son personnage de Resident Evil, le raccourci est facile mais en mĂŞme temps tellement vrai

Sauf que le hic c’est que ça marche ! Ca dĂ©pote ! On pourrait rire aux prĂ©supposĂ©s sur le film, mais le rĂ©sultat est lĂ  : les 3 mousquetaires 3D fonctionne grave ; une action-comĂ©die oĂą ça pète de partout, oĂą Milla Jovovich s’Ă©clate Ă  jouer une Milady de Winter bagarreuse et plus retorse que jamais, le jeunot Logan Lerman qui a la bougeotte incarne un excellent d’Artagnan impatient et impĂ©tueux, qui cherche la reconnaissance et Ă  s’Ă©tablir en excellent escrimeur qu’il est ; les combats sont digestes pour une fois, sans ĂŞtre trop longs ! Que demande le peuple pour se divertir ?

Ah oui Dumas. Euh, je croyais qu’on avait dĂ©gagĂ© l’idĂ©e que ces 3 mousquetaires serait une Ă©nième fidèle adaptation du romancier français ? Franchement, qu’est ce qu’il y avait Ă  dire de plus pour cette 1 000ème adaptation ? Certes, ici les mousquetaires sont des espions français, Milady un agent double, l’histoire Ă  tiroirs faite de trahisons et re-trahisons fini par nous perdre. L’action est prĂ©sente pourtant dès le dĂ©part sur des origines rapidement balayĂ©es et une petite plage de 25 minutes bien calme au milieu sensĂ©e installer l’histoire. Le ton comique se fera bien long au bout d’un moment…

Le film compte bien quelques faiblesses, surtout le cĂ´tĂ© ratĂ© du mĂ©lange langage soutenu/comique des dialogues et scènes maladroites oĂą on est sensĂ© sourire, les 3 mousquetaires 3D Ă©tant clairement estampillĂ© « Das Rigolade»  ! Mais, un roi Louis XIII plus concernĂ© par l’orientation de sa garde-robe, mais transi d’amour pour sa reine, un cardinal un peu effacĂ© (dommage Christoph Waltz), des mousquetaires sous-utilisĂ©, un Orlando Bloom coquin ne font pas de M3D un mauvais film.

Pirates des CaraĂŻbes Ă©tant la norme de comĂ©die d’action actuelle donc Orlando se la joue un peu Jack Sparrow sĂ»rement frustrĂ© de pas avoir pu faire le junkie dans Pirates ! Mais la camĂ©ra de PWSA est partout, rĂ©ussit Ă  nous faire gober ses caravelles qui volent comme des dirigeables ou ces canons Ă  rĂ©pĂ©titions types gattlings qui balancent plein de boulets.

Un très bon divertissement pour qui se rappelle que le cinĂ©ma c’est aussi du spectacle, de la fantaisie, le gentil Spielberg n’ayant pas le monopole du rĂŞve de garçon portĂ© sur Ă©cran ; et les garçons adorent quand les jouets pètent de partout et que les personnages se lancent sans rĂ©flĂ©chir dans la bagarre tel le d’Artagnan casse-cou Logan Lerman !

publié dans :Cinéma Critiques ciné

  1. 25/10/2011 Ă  19:04 | #1

    Si je n’ai rien contre les anachronismes du film (Ă©normes et audacieux) par contre j’ai beaucoup plus de rĂ©serve sur l’adaptation Ă  proprement parlĂ©. Car pourquoi adaptĂ© un livre si c’est pour en changer toute l’essence ?! Le roi est idiot (mĂŞme si on tente une nuance timide Ă  la fin), Buckingham est un fieffĂ© salaud (interprĂ©tĂ© par le surestimĂ© Orlando Bloom), Constance n’a pas de père mais elle est demoiselle d’honneur (très diffĂ©rent de femme de chambre)… etc… Plein les mirettes question pixels mais trop de libertĂ©s et trop bourrins. 0/4

  2. 26/10/2011 Ă  09:46 | #2

    Bien d’accord avec toi… mais pas sur tout ;)

    Si tu es OK avec les anachronismes, c’est que tu acceptes le postulat de « dĂ©tourner»  les 3 mousquetaires ! Donc forcĂ©ment, accepter que l’aspect « adaptation fidèle»  ne s’y retrouvera probablement pas. Je pense que le rĂ©alisateur a voulu ici prendre l’image des 3 mousquetaires et le traiter Ă  sa façon action/comĂ©die.

    Si au contraire, il avait rĂ©alisĂ© un film de cape et d’Ă©pĂ©e se rapprochant trop du roman de Dumas, mille fois adaptĂ©, on l’aurait targuĂ© de parodie voire de plagiat…
    Si tu t’attendais Ă  une adaptation des 3 Mousquetaires de Dumas, je comprend ta dĂ©ception et ton 0/4, mais ça n’Ă©tait, je pense, pas l’intention de P WS Anderson :)

  3. 30/10/2011 Ă  20:20 | #3

    Je suis aussi Ă  l’aise avec les anachronismes et n’attendait pas de PWSA et d’une production d’Hollywood de respecter le roman Ă  la lettre.

    Pour le reste ça fonctionne et on passe un bon moment.