Accueil > Cinéma, Critiques ciné, DVD > La Traque, sortie DVD

La Traque, sortie DVD

posté le 25/11/2011 ChrisC

Thriller écologique, La Traque est une bonne surprise de réalisation française qui nous emmène aux confins d’un arrière-pays transmuté.
Le 28 novembre il sort en DVD !

Pensez donc : se lançant comme une partie de chasse pour retrouver une bête sauvage dévastatrice, l’ennemi viendra plus de l’intérieur. Ce qui donne lieu à un excellent film de genre, dans la lignée de Tremors, inspiré par Deliverance, Les Dents de la Mer, Stephen King et John Carpenter, en somme les maîtres de l’horreur ! Une ambiance automnale de sous-bois hanté, fantômatique et inquiétant, une merveille.

Au cœur de la campagne française, une famille qui possède une entreprise d’engrais est aussi farouchement attachée à ses terres et à la chasse. Ses membres, partagés entre l’amour de la nature (la chasse) et le niveau de vie que la famille a atteint (grâce à l’industrie) ont donc des relations tendues plus qu’intergénérationnelles. Constatant des dégâts incroyables sur leurs propriétés, les hommes de la famille vont prendre les armes et embarquer le nouveau beau-fils un peu perdu, pour aller traquer la bête. Ce qui ne s’avèrera pas si simple.

Attention adorateurs de la nature, chasseurs et autres spécialistes des gros mammifères qui peuplent les bois de nos campagnes reculées, avec La Traque vous allez prendre votre dose d’adrénaline ! Le réalisateur Antoine Blossier porte le pitch très fantastique de « bébête muté » à un niveau étonnant. Croisé avec un thriller + slasher, La Traque ne se révèlera pas qu’une ordinaire poursuite pour arrêter un animal devenu fou… La Traque c’est surtout un thriller d’horreur teinté de fantastique très, très efficace ; devenant rapidement au gré de l’histoire un Survival Movie où les disputes familiales vont s’avérer plus mortelles que tout sanglier muté.

Clairement, la rencontre avec Canal +, le grand producteur du cinéma créatif français, et sa ferme intention de développer le cinéma fantastique et d’horreur français, ont permis au réalisateur Antoine Blossier et au scénariste Erich Vogel de faire un film d’horreur de base américain, qui se passerait en France. Par volonté artistique ou manque de budget (2 millions d’euros pour ce film), on ne verra jamais vraiment les bêtes sanguinaires. Mais ça n‘est pas plus mal : la tension est palpable et l’escalade dans l’horreur n’en est que plus savoureuse.

Car en effet, dans une famille où règne un statu quo tendu, où certains mystères préservent les autres membres de certains soucis, un rien, comme un sanglier sanguinaire peut faire tout s’écrouler ! Histoires de familles, haines intestines, industrie chimique où ses dirigeants jouent à dieu, mensonges et autres manipulations… ne s’en sortiront que ceux qui sont blancs comme neige… enfin… Le petit jeune de la famille saura trouver son courage pour faire face à beau-papa mais aussi pour se faire justice. La violence des défiances laissera vite place à une confrontation physique, et pas seulement avec la bête toute droit sorti d’un téléfilm de W9.

Le ton du film est résolument noir : quand les choses se présentent mal, le pire peut (et va) faire surface. La Traque se révèle un bon petit moment sponsorisé par Copains des Bois et MacGyver pour les trouvailles qui permettront aux personnages de s’en sortir (ou pas). Les phases d’agression où on ne voit pas la bête seront de vrais délices de suspense, même si on ne verra que l’herbe s’agiter et se rapprocher, faisant monter la tension.

Si La Traque est très efficace, c’est aussi pas mal grâce à ses acteurs. Ils y sont impressionnants bien qu’ils aient cette tare française de s’énerver en moins de 2 juste pour signifier l’ambiance tendue. Autrement, Joseph Malerba est Le Michael « Vic Mackey»  Chiklis français, le jeunot Grégoire Colin est une très bonne surprise en couard qui se sort les doigts du cul, François Levantal parfait en magouilleur lâche et fourbe et sympathique Bérénice Béjo en fille pas si angélique que ça.

La Traque est vraiment une très bonne surprise, graphiquement superbe de plus. J’ai adoré ! Cocorico !

publié dans :Cinéma Critiques ciné DVD

  1. Pas encore de commentaire