Accueil > Cinéma, Critiques ciné, DVD > I spit on your grave, double critique

I spit on your grave, double critique

posté le 19/09/2011 FredP

i spit on your grave critique

Après un bon bouche Ă  oreille et plusieurs mois d’attente, voici que le remake de I spit on your grave sort le 21 septembre en dvd/bluray dans les bacs. Et comme l’Ă©diteur ne fait pas les choses Ă  moitiĂ©, la version originale du film est aussi prĂ©sente sur le blu-ray. L’occasion de faire une critique commune des deux films.

En 1978 sort I spit on your grave, aussi connu sous les titres Oeil pour Ĺ“il ou Day of the Woman. Banni de la plupart des pays, le film de Meir Zarchi est rapidement devenu culte. Et pour cause puisqu’il a instaurĂ© les bases du film de « rape and revenge» . L’histoire est on ne peut plus basique, une jeune fille va passer des vacances toute seule dans une maison de campagne et se fait violer par quelque bouseux locaux. Alors qu’ils la croyaient morte, elle revient ensuite pour se venger. C’est Ă©videmment la trame que reprend le remake de Steven Monroe.

Le premier film fit, et fait encore, son effet avec une première partie assez trash, montrant un viol particulièrement violent. Quelque chose d’inĂ©dit Ă  l’Ă©poque et qui avait de quoi choquer. Il y a une manière malsaine et crue de le filmer de manière naturelle, d’autant plus que les mâles en rut sont assez dĂ©rangĂ©s. Les scènes de vengeances qui vont suivre, entre sensualitĂ© macabre et violence des coups seront aussi assez marquantes mĂŞme si aujourd’hui dĂ©passĂ©es par ce que nous offre le cinĂ©ma d’horreur. Ce film original est donc l’une des figures phares du cinĂ©ma d’horreur des annĂ©es 70 dans toute son exploitation, trash, sexuĂ©e, au message pas vraiment politiquement correct.

i spit on your grave afficheÉvidemment, un film polĂ©mique devenu culte auprès des amateurs du genre ne pouvait pas rester sans remake, surtout Ă  l’heure des torture-porn et survival ultra-violents. Voici donc que le passionnĂ© Steven Monroe s’attaque au projet. Il reprend l’histoire au pied de la lettre, la modernise un peu avec un personnage qui sera lĂ  pour filmer les Ă©bats, camĂ©ra au poing. Le ton est donnĂ© dès le dĂ©part. Le rĂ©alisateur ne donnera pas dans le film fait Ă  la va vite avec un budget ridicule comme son aĂ®nĂ© mais donne un ton et un style Ă  ce remake, une vrai photo, de vrais cadres travaillĂ©s pour montrer la violence des personnages. Paradoxalement, ce style moins documentaire retire de la violence. Ainsi la première partie sur le viol sera bizarrement plus prude que l’originale, moins viscĂ©rale, mĂŞme si remplie d’idĂ©es assez violentes, jusque dans un final de première partie radical.

C’est par contre dans sa seconde partie que ce remake se dĂ©marquera de l’original et rĂ©vĂ©lera toute sa violence. Car si dans l’original, Jennifer Hills attirait les hommes avec son corps pour mieux les anĂ©antir, ici ce n’est plus le cas. Sa vengeance, elle l’obtiendra en mettant ses tortionnaires face Ă  ce qu’ils ont dit en la violant. C’est donc par des mises Ă  mort violentes, travaillĂ©es, torturantes et jusqu’au-boutistes que se distingue ce remake, lui donnant son rythme avec plus d’une fois oĂą les coups portĂ©s donneront des frissons.

Ce que l’on retiendra surtout de ce remake, c’est la performance de Sarah Butler qui est assez bluffante, entre la fragilitĂ© et la force qui caractĂ©rise son personnage Ă  chaque instant. Mais il est dommage que sa renaissance n’ai pas Ă©tĂ© expliquĂ©e. Ainsi, nous avons du mal Ă  retrouver l’ombre de la jeune femme qu’elle Ă©tait avant ce massacre. Contrairement Ă  l’original, son Ă©volution n’est pas traitĂ©e. Ainsi, lorsqu’elle rĂ©apparait pour se venger, nous avons plus l’impression de voir un fantĂ´me qu’une vraie personne Ă  laquelle nous Ă©tions attachĂ©s et qui cherche sa vengeance.

Au final, les deux versions sont Ă  dĂ©couvrir et l’on peut remercier l’Ă©diteur de nous offrir cette opportunitĂ© avec ce blu-ray. Que ce soit la version ’78 ou la version 2010, chacune a les qualitĂ©s de ses dĂ©fauts mais arrivent Ă  raconter une histoire violente et prenante qui soulève toujours la question de l’auto-justice destructrice. Les amateurs d’horreur seront en tout cas ravis de (re)dĂ©couvrir I spit on your grave.

publié dans :Cinéma Critiques ciné DVD

  1. 22/09/2011 Ă  18:59 | #1

    Merci pour cette critique car je ne savais pas du tout que ce film Ă©tait en fait le remake d’un autre vieux de plus de 30 ans. Je pense le regarder prochainement car les films traitant du thème de la vengeance me plaisent pas mal d’habitude. On verra si ce sera le cas avec celui-lĂ  :)

  2. FredP
    23/09/2011 Ă  18:47 | #2

    ça vaut le coup de voir les deux pour comparer et surtout remonter aux origines du genre ;)

  3. 03/10/2011 Ă  00:35 | #3

    Je l’ai regardĂ© ce soir et j’ai plutĂ´t bien aimĂ©. Certes l’histoire n’est pas extrĂŞmement originale car le thème de la vengeance a dĂ©jĂ  Ă©tĂ© maintes fois exploitĂ© mais le film est quand mĂŞme diablement efficace.

    Personnellement, je ne m’attendais pas Ă  une telle qualitĂ© de plan avec des cadrages et des couleurs aussi travaillĂ©s. C’Ă©tait une très bonne surprise. Sinon, je te rejoins un peu sur le dĂ©roulement de l’histoire, j’aurai prĂ©fĂ©rĂ© voir la renaissance de Jennifer après l’Ă©preuve qu’elle a subie plutĂ´t que de rester centrer sur les violeurs. On ne la reconnaĂ®t pas du tout dans la deuxième partie, mĂŞme si c’est plus que normal vu ce qu’elle a dĂ» endurer.

    Bref, un film particulièrement violent Ă  ne pas confier aux âmes sensibles. Étant un grand fan de la saga « Saw» , j’ai eu l’occasion de voir pire mais j’avoue qu’il faut avoir le cĹ“ur bien accrochĂ© pour toute la seconde partie du film. Chapeau d’ailleurs Ă  l’actrice, pour un premier film, il fallait avoir le courage !