Accueil > Cinéma, Critiques ciné > Hanna, critique

Hanna, critique

posté le 19/07/2011 FredP

hanna critique

Elle est dangereuse, impitoyable et en fuite. Hanna n’est pourtant pas un thriller d’espionnage comme les autres puisqu’il a une dimension fĂ©Ă©rique inattendue.

hanna affiche frRĂ©alisateur de drames Ă  sortir les kleenex pour larmes faciles, on ne verrait pas vraiment Joe Wright officier dans le film d’espionnage. Pourtant, après une valse de rĂ©alisateurs aussi longue que les rĂ©Ă©critures du scĂ©nario, c’est bien lui qui a Ă©tĂ© choisit pour mettre en scène le thriller d’action Hanna. Il faut croire que le studio a eu du flair puisque d’un ersatz de Jason Bourne junior au fĂ©minin, il en fait finalement une traque d’enfant Ă  la limite du conte moderne difficile Ă  enfermer dans un genre et c’est bien ce qui fait tout son charme.

Hanna est une jeune fille qui a grandit Ă  l’Ă©cart du monde, dans le grand nord, Ă©levĂ©e Ă  la dure par son père qui lui enseigne tout ce qu’il faut savoir pour survivre. Et elle est prĂŞte. PrĂŞte Ă  passer l’Ă©preuve dont il lui a parler depuis longtemps. Elle sait qu’elle va devoir fuir et affronter des personnes qui la traquent tout en en sachant plus sur son passĂ©.

A priori, nous Ă©tions donc partis pour un sous Jason Bourne. Une simple dĂ©clinaison avec une jeune hĂ©roĂŻne ultra entrainĂ©e, poursuivie par les services secrets afin de travailler pour eux, de grĂ© ou de force. Mais dĂ©trompez-vous. Car si c’est effectivement le fil de l’histoire, tout ce qu’il y a autour fait sortir le film des carcans du genre pour lui donner une personnalitĂ© unique et sacrĂ©ment audacieuse. Car ce qui va nous intĂ©resser dans Hanna, ce n’est pas le but final et la fuite de son hĂ©roĂŻne. Non, ce que nous allons suivre de près c’est la quĂŞte de cette jeune fille qui va dĂ©couvrir le monde dont elle a Ă©tĂ© privĂ©e jusqu’Ă  aujourd’hui.

Cette quĂŞte est d’autant plus intĂ©ressante qu’elle est racontĂ©e comme un conte des frères Grimm dans lequel une princesse Ă©levĂ©e par un loup devrait Ă©chapper aux chasseurs. D’ailleurs, ce ne sont pas la musique et les dĂ©cors de la dernière partie qui nous ferons sortir cette idĂ©e de la tĂŞte. C’est un traitement du genre plutĂ´t original et plutĂ´t bienvenu pour qui y adhère. Si l’essentiel du rĂ©cit est couru d’avance jusqu’Ă  sa pseudo rĂ©vĂ©lation finale que l’on sentait venir, il est pourtant racontĂ© de telle manière que l’on a un vĂ©ritable intĂ©rĂŞt Ă  suivre les aventure de la jeune aventurière.

Il faut dire que le casting nous invite Ă  nous pencher sur les personnages de cette histoire. Et c’est bien sĂ»r Saoirse Ronan qui marquera les esprits. Entre la naĂŻvetĂ© et la fragilitĂ© apparentes qu’elle avait dans Lovely Bones, et la force de caractère qu’elle montrait dans les Chemins de la LibertĂ©, elle applique ici un jeu d’une grande intensitĂ© pour incarner un personnage fort, imprĂ©visible, capable de tout mais dĂ©couvrant aussi la vie.

A ses cĂ´tĂ©, Eric Bana incarne le père, vieux loup qui doit laisser sa fille s’adapter Ă  sa nouvelle vie avant de lui rĂ©vĂ©ler la vĂ©ritĂ©. En face c’est Cate Blanchett qui incarne la reine de glace, la chasseresse Ă  la poursuite de la jeune Hanna.

Joe Wright s’engage sur un terrain minĂ©. Lui qui n’a pas l’habitude de ce genre de film se concentre sur l’Ă©volution et la quĂŞte de son hĂ©roĂŻne mais se rĂ©vèle aussi très douĂ© pour les scène d’action. La preuve en est avec la sĂ©quence de l’attaque d’Eric Bana dans les souterrains, d’un rythme et d’une fluiditĂ© parfaite. Il arrive Ă  dĂ©velopper une atmosphère unique qui approche donc le film du conte et est aidĂ© en cela par la gĂ©niale bande-originale des Chemical Brothers.

Qui aurait pu croire qu’un spĂ©cialiste des films larmoyant allait pouvoir accoucher de l’un des meilleurs films d’action de l’annĂ©e ? Et pourtant Joe Wright vient de prouver qu’il pouvait le faire. Il est juste dommage que le studio n’ai pas cru plus en son film pour lui donner les honneur d’une sortie en salles de plus grande ampleur.

publié dans :Cinéma Critiques ciné

  1. Pas encore de commentaire