Accueil > Film pas très bon du jeudi > KNIGHTS, le futur nous réserve bien des horreurs

KNIGHTS, le futur nous réserve bien des horreurs

posté le 06/01/2011 ChrisC

Pour la première semaine de l’année 2011, MyScreens a visionné pour vous du sérieusement nanar avec KNIGTS – LES CHEVALIERS DU FUTUR et ses cyborgs fiévreux.

Pour partir sur de bonnes bases en cette nouvelle année, quoi de meilleur qu’un bon nanar bien pourri ? Un vrai film ? Oui certes… Mais ça n’est ici pas la mission de cette rubrique hebdomadaire. Rappelons-le, en période de bonnes résolutions où il est nécessaire de partir sur des fondements malsains : la chronique du nanar du jeudi est faite pour vilipender, diffamer, exhumer, décrier, moquer, tourner en ridicule, railler ce que le cinéma à livrer de plus mauvais, ringard et affligeant (selon le jugement arbitraire du rédacteur de la rubrique, votre serviteur).

Le but affiché est de trouver les films les moins bons, les plus décevants, les productions aux budgets corrects mais au rendu pathétique, les échos du passé d’anciennes gloires aujourd’hui devenu ridicules au regard de ce qui se fait. Sont exclus tout de même, les nanars trop évidents comme ces films affreux de série B ou Z qui servent qu’à faire rire le critique ciné avec ces budgets digne d’un PEL de clochard. Sont apprécier les suites tragiques de premiers films géniaux ou les bouses monumentales assumées. D’ailleurs petite nouveauté, tout rejeton des salles obscures jugés nazes aura l’infime honneur de pouvoir pénétrer cette famille en expansion tous les jeudis et de bénéficier d’un « Direct To Nanar » (traitement que n’aurait pas démérité le dernier SKYLINE par exemple !). Voilà qui est clarifié pour la mission hautement précise dont est investit « Le Nanar du Jeudi » et promet un avenir bien rempli.

Passons à notre saveur de la semaine, KNIGHTS – LES CHEVALIERS DU FUTUR de 1993. Monument de ma DVD thèque qui n’avait jamais trouvé visionnage adéquat et qui maintenant peut inaugurer cette année. Et au programme, c’est du méga lourd, du méga naze, du ridicule, de l’incompréhensible, ce qui se fait de pire en matière d’anticipation Science-fiction !

Au menu, une terre dévastée, sa population exterminée par des cyborgs, robots auxquels le mystérieux « créateur » a donné vie et l’apparence d’humains. Les dites créatures sont devenues suceuses de sang, tirant leur énergie du fluide des corps vivants, manifestation de leur évolution incroyable. Ayant asservis l’Humanité, ces cyborgs sont évidemment plus puissants et diablement cruelles, torturant sans pitié les pauvres esclaves. Mais une jeune femme va se dresser, aidé d’un gentil cyborg, et ils vont tous les deux battent (plutôt facilement…) les troupes du terrible Job (le leader des vilains cyborgs).

Le décor est planté (l’essentiel de l’action se déroulant dans le désert de l’Utah ce qui donne lieu à de très beaux panorama) et le reste du budget peut donc servir aux horribles costumes et aux quelques effets spéciaux (qui sont ignobles également mais utilisés avec parcimonie ce qui est un soulagement tellement les dommages auraient pu être pires encore). Est-il bien nécessaire de préciser que le film est redoutablement naze sachant que le synopsis en lui-même est déjà navrant car déjà-vu ?

Les accoutrements des cyborgs sont ridicules, les dialogues affligeants, le croisement entre la danseuse Shakira et de Mowgli ( du Livre de la Jungle) qui sert d’actrice principale est dénuée de tout charisme (mais championne de kickboxing, c’est un atout), le grand vilain de niveau 3 est stéréotypé, seul le gentil cyborg est plutôt cool dans son style de baroudeur balèze cynique. Ce dernier est tout de même incarné par Kris Kristofferson et le méchant par Lance Henriksen !! Mais que font-ils là ? Les chorégraphies des combats étant inspirées de Ju-Jitsu sont pourtant intéressantes malgré l’utilisation répétée d’accélération dans les échanges ou de roulades interminables (véridique, les hommes roulent sur 100 mètres à chaque pêche et les personnages sont projetés à 15 m au-dessus du sol après chaque baffe !). Ajouté à cela une histoire vraiment insipide voire incompréhensible qui est ponctué par une séance de castagne d’au moins 25 minutes avant de finir sur une non-fin laissant présager une suite qui ne verra jamais le jour et vous aurez fait le tour de cet ovni de la SF. Enjoy et aller voir LE DERNIER DES TEMPLIERS avec Nicolas Cage (euh ??).

publié dans :Film pas très bon du jeudi

  1. Pas encore de commentaire