Accueil > Cinéma, Culte du dimanche > Culte du dimanche : Le 13eme Guerrier

Culte du dimanche : Le 13eme Guerrier

posté le 27/11/2011 FredP

13e guerrier culte

Retour en terre viking en ce dimanche. Nous allons aujourd’hui parler du film de John McTiernan le plus maudit … mais après tout, au cinĂ©ma, ce sont souvent les malĂ©dictions qui crĂ©ent les grandes lĂ©gendes. Place donc au 13eme Guerrier.

13e guerrier afficheAprès la troisième aventure explosive de John McClane dans Die Hard 3, le rĂ©alisateur qui a rĂ©inventĂ© le cinĂ©ma d’action dans les annĂ©es 80/90 (Predator, Die Hard, A la poursuite d’Octobre Rouge, Last Action Hero) se lance dans l’adaptation d’un livre de Michael Crichton qui le tentait depuis un moment : Les Mangeurs de Morts (Eaters of the Dead, titre qui suivra le film jusque dans la première bande-annonce du film). L’histoire de Ahmed Ibn Fahdlan, homme Ă©rudit de Bagdad, qui se voit exilĂ© dans le nord sous le titre d’ambassadeur pour avoir courtisĂ© la femme d’un autre. Au fil de se voyage, il va rencontrer une tribu de Vikings qui se font attaquer par d’Ă©tranges crĂ©atures, sauvages, brutale. Sous l’impulsion d’une prĂ©diction locale, il va alors rejoindre malgrĂ© lui les guerriers qui vont devoir mettre fin au carnage.

Si l’histoire d’un Ă©tranger Ă©rudit qui se rend dans un pays moins civilisĂ© et va devoir se faire aux coutumes locales est assez frĂ©quentes au cinĂ©ma, dans le 13e Guerrier la variante est plutĂ´t intĂ©ressante. En effet, non seulement c’est l’une des rares fois oĂą un arabe est montrĂ© comme plus Ă©rudit que les autres peuplades, mais en plus il s’agit ici du hĂ©ros principal du film. Mais au delĂ  de cette simple constatation, le rĂ©cit ne fait pas du 13e Guerrier un film sur l’Ă©change culturel. Ibn n’est pas lĂ  pour montrer son savoir. Il est ici par un malheureux concours de circonstance et se retrouve dans un combat qui va petit Ă  petit devenir le sien car il aura trouvĂ© auprès de 12 vikings pur poils des compagnons d’armes qui ont finalement les mĂŞmes valeurs.

RĂ©cit initiatique ou de quĂŞte, le 13e Guerrier l’est assurĂ©ment et nous prĂ©sente un dĂ©paysement total. Tous les dĂ©cors ayant Ă©tĂ© rĂ©ellement construits en milieu naturel, il ressort du film une impression d’authenticitĂ© qui nous implique complètement dans l’histoire. Les comĂ©diens dĂ©gagent tous cette force de vikings et si certains ne sont pas du tout exploitĂ©s (ce qui attĂ©nue la portĂ©e des morts), la relation qui se noue entre Ibn et le chef du groupe Buliwyf ou avec Herger nous permet d’apprĂ©cier les Ă©changes et de voir les personnages Ă©voluer sans manichĂ©isme. Il faut ajouter Ă  cela la rĂ©alisation efficace de McTiernan dans les scènes d’action barbares qui font monter la tension et nous avons un film d’aventure nordique assez exaltant.

NĂ©anmoins, il n’est pas exempt de dĂ©fauts (son introduction plutĂ´t rapide) et les problèmes de production n’y sont pas Ă©trangers. Car le 13eme Guerrier ne serait qu’un film d’aventure de viking lambda sans la lĂ©gende qui l’entoure aujourd’hui. En effet, les dĂ©saccords entre John McTiernan et l’auteur-producteur Michael Crichton n’ont pas rendu la rĂ©alisation facile. Ce dernier ayant le director’s cut, il ne s’est pas privĂ© de faire ce qu’il voulait après que McTiernan ai fini son boulot sur le tournage, retardant la sortie de près d’un an.
Avec ses dĂ©boires, le film sera un Ă©chec aux États-Unis. Ce sera moins le cas en Europe oĂą McTiernan est bien mieux perçu (il a dans nos contrĂ©es une aura d’auteur d’action tandis qu’aux USA il n’est perçu que comme un faiseur de films d’action). Mais au vu du rĂ©sultat et des bruits de couloir sur le tournage, les fans commence Ă  imaginer ce qu’aurait pu ĂŞtre le film, imaginant un film de 2h30 (il en fait 1h45) avec une introduction plus longue, le dĂ©veloppement d’une histoire romantique, …

Le bluray sorti dernièrement va remettre en cause toutes les certitudes des fans puisque John McTiernan va y rĂ©vĂ©ler que son film n’aurait peut-ĂŞtre eu qu’une dizaine de minutes supplĂ©mentaires avec principalement un allongement de certaines scènes. Dans le fond, l’histoire ne s’en serait donc pas trouvĂ©e grandement changĂ©e. Mais sur la forme, il aurait certainement diffĂ©rĂ©. Car suite aux premières projections-test, la production dĂ©cide de simplifier le film (des morts plus limpide, une « mère), d’accĂ©lĂ©rer le rythme, de retourner quelques sĂ©quences (dont la rĂ©vĂ©lation de la mère qui change du tout au tout avec la vision qu’avait McTiernan) et de changer la musique. Alors que McTiernan voulait une compositions aux accents arabisants, Crichton a embauchĂ© Ă  la volĂ©e Jerry Goldmisth, celui-ci dĂ©livrant un thème Ă©pique qui sied tout de mĂŞme Ă  merveille au film mĂŞme si il le rend plus classique.

L’autre principal consĂ©quences du final cut de Crichton et de ces projections-test, c’est la violence du film. En effet, les producteurs voulaient dès le dĂ©par un PG-13 et le rĂ©alisateur s’y Ă©tait conformĂ©. Le film a mĂŞme Ă©tĂ© entre temps retirĂ© Le 13eme Guerrier pour ne pas avoir cette connotation « film d’horreur» . Mais suite aux projections, il s’est rĂ©vĂ©lĂ© que le film manquait de violence propre aux vikings. Ils ont donc ajoutĂ© quelques sĂ©quences plus saignantes pour passer en restriction « R»  (interdit aux moins de 17 ans non accompagnĂ©s), fait rarissime Ă  Hollywood oĂą les producteurs ont plutĂ´t tendance Ă  Ă©dulcorer pour q’un maximum de personnes le voient. Signe que finalement, avec le 13eme Guerrier, tout le monde cherchait Ă  faire un bon film mais seulement, le rĂ©alisateur et le producteur n’en avaient pas la mĂŞme vision.

Cet aspect hybride, cette lutte entre deux personnalitĂ©s se ressent Ă  la vision du film et cela fait aujourd’hui partie de sa « lĂ©gende» . Mais Le 13eme Guerrier arrive toujours Ă  passer par dessus avec une histoire profonde et un rĂ©alisateur tout de mĂŞme inspirĂ© qui arrive Ă  dĂ©gager un lyrisme lors des combats que l’on ressent toujours comme le dernier. Épique et brutal tout autant qu’ intimiste, le 13eme Guerrier l’est assurĂ©ment et c’est ce qui rend le film aussi prenant et en fait toute sa personnalitĂ©.

DĂ©couvrez le 13eme Guerrier sur Cinetrafic dans la catĂ©gorie Film d’action et la catĂ©gorie Film fantastique. Le 13ème Guerrier, disponible depuis le 2 novembre 2011. DistribuĂ© par la Metropolitan Filmexport.

publié dans :Cinéma Culte du dimanche

  1. Pas encore de commentaire