Accueil > Critiques SĂ©ries, SĂ©ries > Collision, saison 1

Collision, saison 1

posté le 25/06/2010 FredP

Crash Collision myscreens blog critique series

Il y a quelques semaines, est sorti le coffret dvd de la première saison de Collision (Crash), série dérivée du film à oscars de Paul Haggis. Voici donc une série chorale inégale mais pas inintéressante où Dennis Hopper tient le show.

En 2005,  Paul Haggis (Million Dollar Baby, Dans la vallĂ©e d’Elah, Casino Royale, the Black Donnellys) portait un regard particulier sur l’amĂ©rique post-11 septembre. Le rĂ©sultat, c’Ă©tait Collision, avec Sandra Bullock, Don Cheadle et Matt Dillon. Une plongĂ©e dans un Los Angeles oĂą colère, Ă©goĂŻsme, racisme et peurs racistes enfouis rejaillissent au moindre choc, au moindre contact. CouronnĂ© de l’oscar du meilleur film, le scĂ©nariste et rĂ©alisateur a l’idĂ©e de dĂ©cliner son film sur un format plus long et pour cela, la sĂ©rie tv est tout indiquĂ©e.

Du coup, c’est la petite chaĂ®ne câblĂ©e Starz qui programme le show avec Haggis et Glen Mazzara aux commandes. Le schĂ©ma est le mĂŞme que pour le film, seuls les personnages changent. Ainsi, l’action se passe toujours Ă  Los Angeles et les thèmes abordĂ©s dans le long mĂ©trage sont encore explorĂ©s. Du cĂ´tĂ© des personnages, on change tout par contre. D’un cĂ´tĂ© on a un directeur de label musical accro aux drogues qui va embaucher un nouveau chauffeur, un flic qui a un peu de mal Ă  contrĂ´ler sa libido, un petit mexicain qui essaie tant bien que mal de franchir la frontière, un ambulancier pris entre la mafia et son envie de faire mĂ©decine, une desperate housewives ou encore un autre flic ripoux mais pas tant que ça. Tous sont indĂ©pendants, mais les parcours de chacun vont se croiser au hasard de leur vies dans un Los Angeles tel qu’on ne l’a encore jamais visitĂ©.

Tous ces personnages on souvent une sacrĂ©e Ă©paisseur, mais, et c’est lĂ  que c’est bien dommage, ils n’entrent pas vraiment dans le quotidien des spectateurs. Du coup, certaines histoires sont assez creuses et inintĂ©ressantes. Ce qui marchait sur 2 heures devient du coup ici parfois pesant, surtout quand les personnages n’apprennent pas tout de suite de leur erreurs et font trainer le tares pendant plusieurs Ă©pisodes. Heureusement, on remarquera l’histoire liĂ©e au personnage de Dennis Hopper. Encore une fois, le regrettĂ© easy rider fait le show et c’est grâce Ă  lui que l’on a envie de suivre la sĂ©rie. Il campe ici un magnat de l’industrie du disque dĂ©chu, manipulateur et manipulĂ© totalement droguĂ©, la plupart du temps dĂ©foncĂ© qui s’attachera assez Ă  son nouveau chauffeur pour le faire entrer dans sa vie et lui faire enregistrer un disque. Avec ce rĂ´le, Hopper retrouve un personnage barrĂ© comme tous ceux qui ont fait sa gloire.

MalgrĂ© ça, et Ă  cause du manque d’empathie avec les autres personnages, on a du mal Ă  adhĂ©rer alors que les personnages dĂ©veloppĂ©s dans le films avaient des failles simples, plus humaines et dans lesquelles on pouvait parfois reconnaitre certains de nos dĂ©fauts. Quoi qu’il en soit, la sĂ©rie reste de qualitĂ©, c’est très bien filmĂ© et la reprise du ton et du thème musicale donnent Ă  la chaĂ®ne les atouts d’un grand network.

Du cĂ´tĂ© du dvd, pas grand chose Ă  se mettre sous la dent par contre. Les 13 Ă©pisodes tiennent sur 4 disques, techniquement, c’est impec, prĂ©sence de Vo, Ă©videmment mais cĂ´tĂ© bonus, on ne notera que la prĂ©sence d’une featurette assez promo sur les personnages. On n’apprendra donc pas grand chose sur les coulisses de la sĂ©rie, l’adaptation, l’Ă©criture, …

Je remercie au passage Cinetrafic qui m’a envoyĂ© le coffret dans le cadre de l’oĂ©pration DVD Trafic. Une bonne initative que je tiens Ă  saluer.

Collision

Une série de Glen Mazzara avec Dennis Hopper et Ross McCall.

Distribution :  Metropolitan

Date de sortie : 18/05/2010

publié dans :Critiques Séries Séries

  1. Pas encore de commentaire