Accueil > Cinéma, Critiques ciné > Wolfman, la critique

Wolfman, la critique

posté le 12/02/2010 FredP

wolfman thumb

Attention, la bĂŞte est lâchĂ©e. Avec Wolfman, le loup-garou Ă  l’ancienne est de retour, sauvage !

Wolfman-Affiche-Officielle-France-374x500Il se sera fait attendre ce loup-garou. Après 2 ans de tergiversations et mĂ©saventure, Universal se dĂ©cide enfin Ă  ressusciter l’une des crĂ©atures phares du bestiaire de la Hammer au cĂ´tĂ© de la Momie ou Dracula. Nouveau rĂ©alisateur, valse de monteurs, aller-retour du compositeur, Wolfman avait tout du film maudit. Et pourtant, l’efficace Joe Johnston a rĂ©ussi Ă  rendre un bon hommage Ă  ces vieux films de monstres.

Ce n’Ă©tait donc pas gagnĂ© et pourtant Johnston l’a fait. Le gentil faiseur de films (Jumanji, Jurassic Park 3) a ici troquĂ© son statut de yes man pour films familiaux pour une vĂ©ritable casquette de rĂ©alisateur. En effet, il montre enfin qu’il a quelque chose Ă  dire, une vision, un univers Ă  Ă©taler sur l’Ă©cran. Son film respire l’ère victorienne et la sauvagerie animale.

The-WolfMan-Poster-US-WolfMan-337x500Le fils Talbot rentre donc au manoir familial pour y enterrer son frère, tuĂ© par une Ă©trange crĂ©ature. Mais il va lui-mĂŞme se faire mordre et se transformer en loup-garou. L’histoire n’est pas la plus originale (normal, il s’agit ici d’un remake d’un classique du genre), mais au moins, elle a le mĂ©rite de remettre les pendules Ă  l’heure. Car ce ne sont pas vraiment Underworld ou Twilight qui rendent justice aux lycanthropes. Ici, nous avons un vĂ©ritable loup-garou Ă  l’ancienne. Un bon vieux film de monstres comme on n’en fait plus de part son contexte (du fin fond d’une Angleterre brumeuse Ă  la Londres victorienne, l’univers du film rappel qu’Ă  l’Ă©poque, les mythes et lĂ©gendes Ă©taient encore possibles) Ă  l’utilisation des maquillages (les effets digitaux ne servant au final qu’Ă  aider les maquillages du lĂ©gendaire Rick Baker).

MalgrĂ© ce rappel de l’aspect artisanal, Johnston rythme bien son aventure. Peut-ĂŞtre trop d’ailleurs. Car si on ne s’ennuie pas dans les scènes d’action et de massacre (en cela, le rĂ©alisateur est vraiment allĂ© au bout des possibilitĂ©s du PG13), le film commence trop rapidement. Les personnages n’ont que peu de temps pour s’installer (en particulier Hugo Weaving) et certains aspects de l’histoire  ne seront donc pas assez dĂ©veloppĂ©s. Du coup, malgrĂ© le savoir-faire indĂ©niable du rĂ©alisateur bigrement bien entourĂ© (Danny Elfman Ă  la composition, Rick Baker au maquillage, une photo et des dĂ©cors magnifiques), on se dit qu’il manque quelque chose dans le scĂ©nario. The-Wolfman-Affiche frCe qu’il manque, c’est un petit sens de la retenue dans la dernière bobine (le duel père-fils qui partait très bien avec un Anthony Hopkins au top tourne rapidement au ridicule) mais c’est surtout un aspect romanesque finalement peu prĂ©sent. En cela, il est dommage que la romance entre Benicio Del Toro et Emily Blunt n’ait pas Ă©tĂ© plus approfondie car elle aurait pu apporter tellement plus de force au film. Heureusement, la relation père-fils est bien entretenue par un duo Del Toro / Hopkins bien ambigu et Ă©nigmatique.

Mais si le chef d’Ĺ“uvre du film de loup-garou nous Ă©chappe (le potentiel de cette idĂ©e d’animal sauvage enfoui au plus profond de nous est tout de mĂŞme Ă©norme), il nous restera toutefois un bon divertissement pour sursauter et un bien bel hommage aux films de monstres Ă  l’ancienne prĂ©sentĂ© de manière assez classe et sans concessions grâce Ă  une troupe d’acteurs impeccables et un rĂ©alisateur assez inspirĂ©. Un bon moment en perspective, c’est dĂ©jĂ  ça de pris.

publié dans :Cinéma Critiques ciné

  1. 12/02/2010 Ă  09:44 | #1

    Salut Fred,
    Bon c’est cool t’as aimĂ© toi aussi! ;)
    Deux petites remarques:
    - le film n’est pas du tout un PG13, il est classĂ© R pour sa violence et ses scènes gores
    - La Romance est clairement sous-exploitĂ©e au profit d’une forme d’efficacitĂ© bestiale, mais elle est la victime de nombreux remontages (le film a perdu 20 minutes il me semble)

    Mais sinon on est tout Ă  fait d’accord ;)

  2. Fred
    14/02/2010 Ă  13:01 | #2

    autant pour moi pour la classification. En tout cas, il en profite du classé R
    Il est clair qu’une petite version longue ou nouveau director’s cut pourrait changer la donne car il y a un bon potentiel