Accueil > Cinéma, Critiques ciné > Expendables, critique

Expendables, critique

posté le 03/09/2010 FredP

expendables critique film myscreens blog cinema

En plein revival 80′s, Stallone a rassemblĂ© le plus gros casting de films d’action du cinĂ©ma. The Expendables aurait Ă©tĂ© sympatoche … si s’Ă©tait effectivement tournĂ© dans les annĂ©es 80 !

Stallone, Statham, Li, Lundgren, Rourke et bien d’autre stars des vidĂ©oclubs se sont donnĂ©s rendez-vous chez Stallone pour faire vibre notre fibre de fans de films d’action des 80′s. CĂ´tĂ© casting, si il manque Van Damme (un scĂ©nario pas assez bien ?), Chuck Norris (parce qu’il les aurait tous Ă©clatĂ© ?) et Steven Seagle (plus prĂ©occupĂ© par jouer de la Machete), il y a donc de quoi prendre bien son pied avec des scènes de bastons que l’on attendait depuis un bout de temps pour savoir qui a la plus grosse … musculature.

Inutile de chercher un scĂ©nario, on va juste mixer un peu ce qu’on faisait Ă  l’Ă©poque. Une Ă©quipe de mercenaires qui va aller cogner un mĂ©chant dictateur sur une Ă®le remplie de gardes latinos Ă  dĂ©zinguer. Au milieu on glisse une jeune caution fĂ©minine pour donner un enjeu au vieux Sly et on laisse tourner la camera pour montrer de la baston, des explosions, de la baston et encore des explosions.  Bon, sur le papier, c’est sympa et on sait Ă  quoi s’attendre, mais le problème, c’est qu’un film comme ça, c’Ă©tait bien dans les annĂ©es 80, avec la nostalgie qu’on aurait en le regardant aujourd’hui. Le faire de nos jours, c’est simplement ridicule, surtout quand c’est filmĂ© avec des pieds.

Oui, filmĂ© avec des pieds car Stallone n’apporte aucune lisibilitĂ© Ă  ses scènes de baston et n’arrive mĂŞme pas Ă  mettre en valeur ses personnages qui sont pourtant bien chevronnĂ©s. Tous les combats font donc très brouillon et sont mĂŞme entachĂ©s par des effets de sang numĂ©riques bien trop voyants.

CĂ´tĂ© casting, ce si prĂ©cieux argument marketing, on ne voit pas trop bien Ă  quoi servent les acteurs, car hormis Stallone et Statham, aucun n’a vraiment de prĂ©sence et de scène pour mettre en avant son personnage (seuls Lundgren et Li on un bon face Ă  face). On retiendra nĂ©anmoins Eric Roberts, une fois de plus parfait en salaud de service (je ne comprends d’ailleurs pas pourquoi il n’est pas en avant sur les affiches). Mais la rencontre que l’on attendait le plus, c’Ă©tait celle des trois monstres sacrĂ©s. LA scène entre Sly, Schwarzzie et Bruce Willis qui … dure 1 minute et encore, on n’a bien l’impression qu’ils n’ont pas tournĂ© ensemble ! Tout ça pour une petite blague sur les intention politiques d’Arnold … un gros pĂ©tard mouillĂ© quoi. Assez frustrant donc.

Bon, allez, ne boudons pas trop notre plaisir tout de mĂŞme car on ne s’ennuie pas une seconde devant cette association de gros bras qui sont juste lĂ  pour faire pĂ©ter l’Ă©cran et c’est bien ce qu’on leur demande.

publié dans :Cinéma Critiques ciné

  1. 03/09/2010 Ă  15:06 | #1

    yeah !!

  2. 05/09/2010 Ă  00:28 | #2

    C’est vrai qu’il y a des petits manques dans ce film mais n’en attendions nous pas un peu trop? Après tout ce qui compte c’est l’esprit 80′s qui reste!!

  3. 09/09/2010 Ă  18:12 | #3

    Salut !
    Je dĂ©couvre Ă  l’instant ton blog, très bien fait et prenant. Comme toi, j’ai apprĂ©ciĂ© le dernier Stallone. Après je trouve que le film regroupe trop de personnages, auxquels on ne s’attache pas. Enfin bref, j’ai tout de mĂŞme passĂ© un bon moment. Bonne continuation pour ton blog, très pratique pour se tenir au courant de l’actualitĂ© du cinĂ©ma.

  4. 12/11/2010 Ă  11:32 | #4

    Au contraire, j’ai trouvĂ© les scènes de Baston bien orchestrĂ©, plutĂ´t lisibles. Bon, pour ce qui est des scènes de dĂ©fonçage Ă  l’arme lourde aggrĂ©mentĂ©es d’explosions dans tous les sens, on repassera. J’ai Ă©prouvĂ© une sorte de malaise face Ă  ce film oĂą une fois de plus, des soldats trompĂ©s se font trouĂ©s de partout alors qu’ils assurent leur taf et seuls nos hĂ©ros sans morale ont la chance de s’ĂŞtre vu attribuer des Ă©tats d’âme. Bref, il n’est plus aussi simple de massacrer des populations supposĂ©es belliqueuses juste pour le compte du genre ACTION MOVIE. J’ai Ă©tĂ© déçu par ce EXPENDABLES dont la terre aurait pu se passer (comble de l’horreur, voir les HĂ©ros Gros Bras de notre enfance en phase terminale avant la maison de retraite m’a flanquĂ© un sacrĂ© cafard), tout comme je l’ai Ă©tĂ© par MACHETE et ses quelques stars se prenant trop au sĂ©rieux… Ă  part Robert De Niro mais ça parait tellement Ă©vident.