Accueil > Cinéma, Culte du dimanche > Culte du dimanche : the Blues Brothers

Culte du dimanche : the Blues Brothers

posté le 25/07/2010 FredP

Blues Brothers film culte critique myscreens blog cinema

Pour une fois, on va s’intĂ©resser Ă  une comĂ©die musicale. Mas pas des moindres puisque celle-ci dĂ©tient un certain record et un bon nombre de guest stars. Je veux bien sĂ»r parler de The Blues Brothers.

Tout a commencĂ© quand Dan Aykroyd et John Belushi dĂ©barquent en 1976 dans l’immanquable rendez-vous du Saturday Night Live. Ils crĂ©ent 2 personnages qui deviendront rapidement des rĂ©guliers du show : The Blues Brothers. Leurs sketchs connaissent un tel succès qu’un film est rapidement mis en chantier. C’est avec John Landis que Dan Aykroyd Ă©crit le scĂ©nario. Le futur rĂ©alisateur du Loup-Garou de Londres, Thriller ou ChĂ©rie j’ai rĂ©trĂ©ci les gosses n’est pas encore connu, mais ça viendra avec cette adaptation.

Le film suit donc la libĂ©ration de l’un des frangin Blues qui se voient confier la « mission divine»  de rassembler assez d’argent pour que leur ancien orphelinat ne soit pas dĂ©truit. Du coup, ils dĂ©cident honnĂŞtement de reformer le groupe pour rĂ©colter les fonds nĂ©cessaires. Les voilĂ  partis Ă  travers les USA pour retrouver les membres du groupe tout en Ă©tant poursuivi par la police, l’ex-girlfriend de Jake et un groupe de country revanchard.

Si The Blues Brothers connait le succès et l’aura culte qu’il porte aujourd’hui, c’est en grande partie grâce 2 deux Ă©lĂ©ments incontournables du film. Le premier, c’est la multitude de guest stars qui se succèdent pour interprĂ©ter (ou non) de grands standards du blues. On retiendra donc les participations de (et la liste n’est pas exhaustive) Frank Oz (en gardien de prison), James Brown en prĂŞtre qui a le gospel dans la peau, Ray Charles en vendeur d’instruments de musique, Carrie Fisher avec lance-flamme, Aretha Franklin en tenancière d’un petit fast-food, Cab Calloway pour introduire le show et mĂŞme John Lee Hooker et Steven Spielberg ! Une bonne brochette de stars qui font leur effet Ă  chaque apparition et qui ne manquera pas de faire taper du pied.

Le second Ă©lĂ©ment qui fait la renommĂ©e du film, ce sont les courses-poursuites d’anthologie qui le parsèment Ă  deux reprise. La première dans un centre commercial qui sera dĂ©truit peu après le tournage, la seconde lors du final Ă  Chicago. C’est bien simple, le film dĂ©tient le record mondial du nombre de carambolages dans un film avec 13 Bluesmobiles et de 30 Ă  60 voitures de police dĂ©truites durant le tournage, le grand moment Ă©tant le largage renversant de la Ford Pinto ! Un grand n’importe quoi organisĂ© pour devenir l’une des courses-poursuites les plus jouissives du cinĂ©ma.

Mais le film ne serait tout de mĂŞme pas ce qu’il est sans ses deux stars que sont les Blues Brothers incarnĂ©s par John Belushi et Dan Aykroyd au meilleur de leur forme. La complicitĂ© entre les deux est excellente avec leur humour parfois pince-sans-rire, leur dĂ©gaine, leur musique et leurs pas de danse tous personnels. Le duo donne une Ă©nergie d’enfer au public. D’ailleurs, grâce au film, le duo acquière rapidement une renommĂ©e internationale et les disques se vendront ensuite comme des petits pains, malgrĂ© le dĂ©cès de Belushi.

30 ans après sa sortie, et malgrĂ© une inutile suite en 200, les Blues Brothers donnent toujours autant plaisir Ă  se regarder. L’humour et l’action n’ont pas pris une ride. C’est normal puisque dedans, la musique et les rĂ©pliques (« We’re on a mission from God» ) sont Ă  la base un concentrĂ© de culte.

publié dans :Cinéma Culte du dimanche

  1. Eowyn
    25/07/2010 Ă  20:29 | #1

    Aaaaah un film de mon enfance (je n’ai que 20 ans hein!!!). J’ai adorĂ© Blues Brothers, pour moi, il est aussi culte que Grease. Et la chanson Everybody need somebody fait partie de mes chansons prĂ©fĂ©rĂ©es. A chaque fois que je l’endend, elle me donne envie de bouger.

  2. 25/07/2010 Ă  23:05 | #2

    Olalalalala le film que je regarde et re-regarde. humour, caricature, extravagance et musique. J’aime cette ambiance, cet univers. c’est du cinema !. si jdois choisir une maniere de m’habiller ? chaussures noir, chapeau noir, cravate noir, veste noir et lunette noir ! la classs.^^

  3. 28/07/2010 Ă  19:24 | #3

    ce film est tout simplement culte! GĂ©nial.