Accueil > Cinéma, Culte du dimanche > Culte du dimanche : Princesse Mononoké

Culte du dimanche : Princesse Mononoké

posté le 25/04/2010 FredP

Parce qu’Arte vient de nous livrer un superbe cycle Miyazaki et que je viens de le mettre en tête de mon classement des meilleurs films d’animation, il était donc indispensable que je parle cette semaine du film culte qu’est Princesse Mononoké.

Il y a des univers magiques et légendaires qui marquent comme ça à tout jamais. Lorsqu’en 1997 Hayao Miyazaki délivre Princesse Mononoké, c’est une révélation choc pour le grand public occidental. Il y a un autre cinéma d’animation rempli de poésie autre que Disney. Un cinéma d’animation traditionnelle qui parle aux adultes. Le studio Ghibli voit sa renomée exploser mondialement et les films précédents du maître japonais ressortir.

Oui, parce qu’avec Princesse Mononoké, Miyazaki délivre son chef d’œuvre. Une perfection d’animation. Ce conte se déroulant dans un japon médiéval est le plus adulte et violent des films du studio. Le discours sur le respect de la nature frappe de plein fouet le spectateur qui ne s’attendait qu’à un film d’animation banal. On retrouve dans le parcours du jeune Ashitaka, cherchant à échapper à la malédiction portée sur lui, tout ce qui fait le cinéma de Miyazaki : la richesse du monde, la tolérance, les dieux animaux qui parlent, les démons, l’innocence des enfants face aux adultes, la nature et la magie s’opposant aux progrès technique et la magnifique partition musicale de Joe Hisaishi. C’est un récit complexe et prenant qui prend vie.

Et ce récit est mis en scène de manière magistrale avec un dessin tout simplement parfait. A la fois simple et fourmillant de détails, il ne prend pas une ride et on le redécouvre à chaque vision du film tellement il est abouti. Rarement un film présente des plans d’une telle beauté et avec un environnement aussi dense. Avec Princesse Mononoké, le studio démontre que l’animation traditionnelle a toujours de beaux jours devant elle.

Si vous n’avez pas encore vu ce bijou, embarquez immédiatement à bord du train Miyazaki et partez à la rencontre du Dieu Cerf au milieu de la bataille épique initiée par Dame Iboshi et Hasano. Vous ne regretterez pas d’avoir vu le plus légendaire des films d’animation.

publié dans :Cinéma Culte du dimanche

  1. 25/04/2010 à 19:25 | #1

    Tu as bien raison c’est un excellent Miyazaki même si ce n’est pas celui que je préfère. Les diffusions sur arte ont donné des idées à beaucoup ! J’ai moi meme regarder un Miyazaki aujourd’hui.