Accueil > Coup de Coeur, Critiques SĂ©ries, SĂ©ries > True Blood, bilan de saison 2

True Blood, bilan de saison 2

posté le 19/09/2009 FredP

true blood

Alors que la seconde saison de la série vient de prendre fin aux Etats-Unis, True Blood reste inédite pour le grand public en France (la série ne passe que sur le réseau Orange). C’est bien dommage étant donné la qualité de cette série vampirique à mille lieues de Twilight.

TrueBlood S2Il faut dire que le créateur de Six Feet Under, Alan Ball a réussi a réussi à imposer un univers, une mythologie des plus intéressants qui ne pouvait que séduire les spectateurs de HBO (qui diffusait les Sopranos, Oz ou autres Sex and the City). L’histoire, issue de la saga littéraire de Charlaine Harris (La Communauté du Sud), est celle de Sookie Stackhouse, serveuse dans un bar au fin fonds du bayou de Louisiane, qui tombe amoureuse du vampire Bill Compton alors que des meurtres sont commis dans son entourage.

Au premier abord, ça peu paraître déjà vu comme histoire. Sauf que cet univers dans lequel les humaines et vampires vivent en cohabitation et le traitement des personnages et des situations n’a pas grand-chose en commun avec les vampires ados à la mode. Ici, point d’ode à l’abstinence. Au contraire, sang, sueur, sexe et violence sont au programme. Les personnages ne sont pas aussi simples qu’il n’y parait au premier abord et ils se développeront bien vite.

Evidemment, la série ne se contente pas de raconter cette histoire. Comme il l’avait fait avec Six Feet Under, Alan Ball décrit les maux de notre société avec au premier rang le racisme, fanatisme religieux.

true blood SookieLa première saison, assez lente à démarrer, nous permet de rentrer dans ce nouvel univers et de nous présenter les personnages. Sookie, serveuse télépathe et innocente, amoureuse de Bill, le vampire romantique. Tara, amie d’enfance de Sookie, et son cousin gay Lafayette. Le frère de Sookie, Jason, qui a dû se taper toutes les nanas de Bon Temps. Sam Merlotte, patron du bar de Sookie qui a un petit secret surnaturel et Eric, le boss vampire du coin.

L’interprétation des acteurs est toujours juste, en particulier Anna Paquin qui réussi à rendre son personnage de Sookie attachante. Il faut dire que sa pureté et son innocence, qui peuvent agacer au début, fond d’elle quelqu’un de fort, avec des convictions. Pas si blonde finalement.

Au fur et à mesure, on s’attachera également aux autres personnages et d’autres prendront de l’ampleur dans la seconde saison (en particulier le vampire Eric).

rue blood ericCette seconde saison voit justement apparaître deux intrigues parallèles. La première envoie Sookie et Bill secourir le chef d’Eric à Dallas, sur son chemin elle croisera les fanatiques religieux de la Communauté du Soleil dans laquelle s’est embringué Jason. Cette partie est l’occasion, en plus de s’aventurer hors de Bon Temps, d’en savoir un peu plus sur les vampires et le fonctionnement de leur hiérarchie. Le personnage de Godric va également marquer les esprits. Ce très ancien vampire au visage adolescent qui a vécu et veut la paix est tout simplement passionnant et avec une grand prestance.

La seconde intrigue se déroule à Bon Temps, autour de Sam Merlotte et l’arrivée de la mystérieuse Maryann. Ici, c’est du côté de la mythologie et des rites païens (sacrifices, orgies, repas saignants) qu’il faut chercher la menace.

Bien sûr, les deux intrigues se rejoindront pour un final sous pression où chaque cliffhanger ne fait qu’accentuer l’attente des prochains épisodes.

Avec son rythme plus intense, ses personnages forts (l’apparition de Sophie-Anne, Reine des vampires, campée par la superbe Evan Rachel Wood, ici très à l’aise) et de nouvelles questions qui se posent (un nouveau pouvoir pour Sookie ? un triangle amoureux avec Eric ?), cette saison 2 s’avère très réussie. Les téléspectateurs ne s’y sont pas trompés en donnant à HBO ses plus belles audiences depuis un certains temps avec cette série. L’attente pour la 3e saison va être longue.

En bonus, le clip de Depeche Mode, Corrupt, pour le season finale de la saison 2 et le super générique de Jace Everett, Bad Things.

publié dans :Coup de Coeur Critiques Séries Séries

  1. 19/09/2009 Ă  22:26 | #1

    Il est clair que cette seconde saison confirme les qualités de la première, et gomme peu à peu les défauts (notamment le côté un peu à baffer du personnage de Sookie).

    La galerie de personnage s’Ă©toffe avec cette seconde saison, qui voit donc deux intrigues ĂŞtre menĂ©s en parallèle. Deux intrigues qui vont voir certains personnages inattendus se rĂ©vĂ©ler bien plus intĂ©ressants que ne laisser Ă  penser leurs premières apparitions.

    Une série vraiment intéressante qui va donc crescendo. Vivement la suite ! http://blog.vampirisme.com/vampire/?558-ball-alan-true-blood-saison-2-2009