Accueil > Cinéma, Critiques ciné > the Midnight Meat Train – la critique

the Midnight Meat Train – la critique

posté le 29/07/2009 FredP

meat train

En allant voir ce Midnight Meat Train, je pensais aller voir un film d’horreur bien foutu pour l’été. Je ne pensais pas voir un vrai film d’horreur adulte et original, mais c’était sans compter sur l’implication de Clive Barker.

Midnight meat trainThe Midnight Meat Train raconte l’histoire de Leon Kauffman (interprété par Bradley Cooper, Very bad trip), photographe s’intéressant aux aspects sombres de la ville. Dans sa quête de photos pour une expo, il croise un tueur en série du métro (Vinnie Jones). Une fascination qui va l’emmener très loin.

Le film est adapté d’une nouvelle de Clive Barker, créateur de Hellraiser, qui produit d’ailleurs le film, et réalisé par le japonais Ryuhei Kitamura. Une association qui rend vraiment bien à l’image. En effet, le réalisateur possède vraiment son style qui tranche avec d’autres film d’horreurs du moment, et assez bien adapté à l’univers de Barker. Ici, les plans et mouvements de caméra sont toujours originaux et étonnants. Le metro est vraiment un personnage à part entière du film. Les effets gores sont bien sûr présents et parfois poussés à bout (arrachage de dents en perspective), mais aussi parfois assez cheaps mais joussifs. Toutefois, on reste dans du premier degré et ça ne prête pas vraiment à sourire.

Du côté des acteurs, c’est vraiment du bon pour les 2 principaux. Bradley Cooper nous fait vraiment ressentir cette fascination pour l’autre personnage, une fascination plongera au fond de lui-même autant qu’au fin fond du métro. Il n’y a pas à dire, après la comédie Very Bad Trip, il peut vraiment s’adapter à tout. Dommage qu’il n’ai pas été retenu pour Green Lantern, il aurai été génial. D’un autre côté, Vinnie Jones, est vraiment charismatique dans le rôle de ce tueur monolotique mais qui n’est finalement qu’une pièce maudite du puzzle. Il démontre ici une intensité assez impressionante en ne disant qu’un mot.

Enfin, certains reprocheront au film un final un peu bizarre, surnaturel qui n’a rien à voir. Moi de mon côté, j’ai trouvé ça intelligent de relier ce métro de l’enfer à des forces supérieures et primitives. C’est vraiment là qu’on voit la patte de Barker et de son univers étrange et ça montre que ça sert quand même à quelque chose, le tueur a vraiment un but qui se comprend.

En bref, le Midnight Meat Train est un metro à prendre pour peu que l’on en connaisse la destination au préalable, soit un film adulte, bien joué, original et surprenant, différent des enièmes slashers et survivals auxquels nous avons le droit en ce moment. A ne pas mettre entre toutes les mains.

Plus d’infos sur ce film

publié dans :Cinéma Critiques ciné

  1. Pas encore de commentaire