Accueil > Cinéma, Critiques ciné > Pandorum, la critique

Pandorum, la critique

posté le 05/10/2009 FredP

pandorum

Dire que Pandorum Ă©tait attendu serait un gros mensonge, ça sentait quand mĂŞme la sĂ©rie B malfoutue (surtout de la part des producteurs de Resident Evil). Au final, le produit n’est quand mĂŞme pas si mal et on se laisse un peu embarquer.

PANDORUM_affiche_frTout d’abord, qu’est-ce que le Pandorum ? En gros c’est un mal de l’espace qui rend les astronautes paranoĂŻaques, fous et psychopathes. C’est Ă©videmment l’une des composantes principales de l’aventure de ces 2 membres d’Ă©quipage qui se rĂ©veillent Ă  bord de leur vaisseau spatial sans se souvenir de ce qu’ils y font et de leur mission.

A partir de cette trame de dĂ©part, tout est possible mais le rĂ©alisateur Christian Alvart va très vite en venir au fait. Alors que le commandant jouĂ© par Dennis Quaid va rester sur place, son caporal (Ben Foster) va explorer ce vaisseau fantĂ´me. C’est un peu la tĂŞte et les jambes. On dĂ©couvre alors un vaisseau vide, sombre et glauque oĂą seulement une petite poignĂ©e de survivants va aider le caporal Bower dans sa recherche, poursuivis par d’Ă©tranges crĂ©atures dont on apprendra l’identitĂ© plus tard.

pandorum_usTous ces Ă©lements font que l’on ne dĂ©croche pas de l’Ă©cran. La mise en scène et le montage sont plutĂ´t accrocheurs et les rĂ©vĂ©lations qui viennent au fur et Ă  mesure sur le vaisseau et ses occupant sont assez originales malgrĂ© un nombre de rĂ©fĂ©rences assez impressionnants. Car c’est lĂ  que le bas blesse. Le rĂ©alisateur, mĂŞme si il les mixe pas mal, accumule les rĂ©fĂ©rences. Sunshine, the Descent, Event Horizon, tout y passe. Et comme ces rĂ©fĂ©rences sont flagrantes, le film ne dĂ©gage plus une personnalitĂ© propre et reste ancrĂ© dans son statut de sĂ©rie B au budget limitĂ© mais efficace.

D’un autre cĂ´tĂ©, les acteurs sont assez bon, Dennis Quaid remonte dans notre estime après sa prestation cabotine de GI Joe et Ben Foster, plutĂ´t inattendu dans ce type de rĂ´le, s’en sort bien. Par contre, si il y a une autre chose Ă  regretter dans le film, c’est que la promesse mentionnĂ©e dans les bande-annonces et affiches (assez glauques et dĂ©rangeantes), n’est pas tenue. A aucun moment on aura cette impression de malaise et de dĂ©gout qui aurait pu rendre le film plus original avec une vraie personnalitĂ©.

Au final, le film est efficace et parfois original même si il restera une série B qui ne marquera pas la SF.

Plus d’infos sur ce film

publié dans :Cinéma Critiques ciné

  1. Pas encore de commentaire