Accueil > Cinéma, Coup de Coeur, Critiques ciné > Max et les Maximonstres, la critique

Max et les Maximonstres, la critique

posté le 18/12/2009 FredP

maximonstre thumb

Rappelez-vous, toutes ces Ă©motions que vous Ă©prouviez quand vous Ă©tiez enfant. Max et les Maximonstres c’est ça, tout simplement.

maximonstres desertAprès 2 films remarquĂ©s en commun (Dans la peau de John Malkovitch et Adaptation), le gĂ©nial Spike Jonze se sĂ©pare du brillant scĂ©nariste Charlie Kaufman pour s’attaquer Ă  l’adaptation de la nouvelle pour enfants de Maurice Sendak : Max et les Maximonstres. Et que ce soit clair, ce n’est pas un film pour les enfants, c’est un film sur l’enfance (comme le dit si bien le rĂ©alisateur d’ailleurs).

Nous allons donc suivre les aventures de Max, un enfant incompris, sensible et turbulent s’enfuit de chez lui pour arriver sur une Ă®le oĂą il rencontrera les Maximonstres. Une aventure hors du commun pour une rĂ©flexion difficile sur l’enfance intelligente et pleine d’Ă©motions. Bon, je n’ai pas lu le livre, mais en mĂŞme temps, quand on voit un film comme celui-ci, on n’en a plus besoin ensuite. En fait, on ne peut pas vraiment parler du film et de l’histoire qui se dĂ©roule. Tout ce qu’on peut faire, c’est parler des Ă©motions que l’on ressent Ă  la vision de ces Maximonstres, reflets du caractère du jeune Max. Toutes ce qu’on a pu ressentir enfant est ici dĂ©cuplĂ©. max_et_les_maximonstres_21Parce que lorsque l’on est enfant, on ressent les choses beaucoup plus intensĂ©ment, sans faire attention au monde exterieur. La colère, la joie, la tristesse, … tous ces sentiments sont plus que prĂ©sents, ressentis et partagĂ©s avec les spectateurs.

Et si l’on est chamboulĂ© par toutes ses Ă©motions, c’est simple. C’est grâce Ă  la maitrise de la mise en scène poĂ©tique et Ă  hauteur d’enfant de Spike Jonze. C’est grâce au caractère tellement attachant des Maximonstres (incarnĂ©es vocalement par des pointures comme Paul Danno, James Gandolfini ou Forrest Whitaker). C’est grâce Ă  la partition Ă©mouvante de Karen O (la chanteuse des Yeah Yeah Yeah qui fait ici des miracles). Et enfin, c’est grâce Ă  l’incroyable composition du jeune Max Records dans le rĂ´le de Max. wtwta_dom_imaxCe gamin est vraiment Ă  suivre de prĂŞt tant toutes les Ă©motions se lisent sur son visage et entraĂ®nent l’empathie des spectateurs.

Avec tous ces ingrĂ©dients, Spike Jonze rĂ©ussi donc Ă  nous faire partager tous ces instant forts que nous avons oubliĂ©s et que nous devons laisser vivre aux enfants pour qu’ils se construisent. Parce qu’ils ont besoin de ressentir tout ça pour affirmer leur personnalitĂ©. Non, ce film n’est pas pour vos enfants mais bien pour vous, parents. N’oubliez pas de prĂ©server la spontanĂ©itĂ© de vos bambins et rappelez vous de ces Ă©motions qui vous submergeaient lorsque vous Ă©tiez gamins. Se laisser emporter par Max et les Maximonstres, c’est ça, tout simplement.

publié dans :Cinéma Coup de Coeur Critiques ciné

  1. 18/12/2009 Ă  13:07 | #1

    Un film sur l’enfance, certes, mais il peut aussi servir de traducteur universel entre un monde imaginaire des enfants et le monde trop ordinaire des adultes.

    http://souklaye.wordpress.com/2009/12/17/teaser-en-serie-1-where-the-wild-things-are-v-2/