Accueil > Cinéma, Critiques ciné > Mary et Max, la critique

Mary et Max, la critique

posté le 01/10/2009

mary&max thumb

Un film d’animation bien atypique est arrivĂ© dans les salles cette semaine : Mary et Max. Entre poĂ©sie et dĂ©pression, un bien joli film.

Mary et Max afficheAttention, je vous prĂ©viens tout de suite, ce film d’animation n’est pas Ă  mettre entre toutes les mains. En effet, l’australien Adam Elliot ne nous raconte pas un conte de fĂ©e, loin de lĂ . Quand le film commence, le narrateur (Barry Humphries) nous prĂ©sente Mary, petite australienne de 8 ans qui ne sort pas beaucoup de chez elle et dont les parents sont des calamitĂ©s. Un jour elle entre en contact par courrier avec Max, quarantenaire touchĂ© par le syndrome d’Asperger (une forme d’autisme) qui n’a pas non plus d’amis. Entre ces deux personnages attachant va naitre une grand amitiĂ© par correspondance, chacun permettant Ă  l’autre de s’Ă©panouir un peu.

Ce sont Philip Seymour Hoffman et Toni Colette qui prĂŞtent leurs voix Ă  ces deux personnages profondĂ©ments attachants. Si bien que dès qu’un malheur arrive (et ça arrive souvent), on ressent une profonde empathie pour eux. Et la qualitĂ© de l’animation renforce bien ce sentiment.

max mirrorIl faut bien sĂ»r fĂ©liciter le rĂ©alisateur Adam Elliot pour le travail rĂ©alisĂ©. C’est en effet lui qui Ă©crit, qui rĂ©alise et qui s’occupe du design de tous les Ă©lĂ©ments du film. Et de ce cĂ´tĂ©, c’est très rĂ©ussi. L’histoire est très touchante, ses pointes d’humour cynique très bien vues, le design des personnages inĂ©dit et mignon. Toutefois, le rĂ©cit est tout de mĂŞme profondĂ©ment dĂ©primant et les teintes de couleur choisies (en grande partie noir et blanc avec des touches de couleur) ne rĂ©chauffent pas vraiment l’atmosphère. On a vraiment parfois l’impression que tous les malheurs du monde tombent sur les hĂ©ros.

Au final, le film est une rĂ©ussite, un petit bijou d’animation (on est vraiment gâtĂ©s cette annĂ©e du cĂ´tĂ© de l’animation) Ă  la poĂ©sie renversante malgrĂ© la dĂ©pression qui nous atteint Ă  la sortie de la salle.


Plus d’infos sur ce film

publié dans :Cinéma Critiques ciné

  1. Pas encore de commentaire