Accueil > Cinéma, Critiques ciné > La Proposition, la critique

La Proposition, la critique

posté le 18/09/2009 FredP

proposition thumb

Vu ce mercredi en avant-première grâce Ă  DVDrama, La Proposition avec Sandra Bullock est une comĂ©die romantique tout ce qu’il y a de plus classique. Trop classique mĂŞme.

proposalAujourd’hui, pour faire une bonne comĂ©die romantique, il y a une recette toute prĂŞte : un couple star qui fonctionne, une histoire qui finira bien (Ă©videmment), quelques personnages secondaires dĂ©calĂ©s, une bonne BO, un cadre chaleureux Ă  souhait et surtout, quelques surprises et un oeil neuf pour ne pas refaire ce qui a dĂ©jĂ  Ă©tĂ© fait mille fois dans le genre. Ainsi, 500 jours ensemble (qui sort le 30 septembre, critique ici), est un petit bijou.

Mais voir La Proposition après, a un goĂ»t assez fade ou  en tout cas de dĂ©jĂ  vu. Pourtant l’idĂ©e de dĂ©part est assez amusante. Sandra Bullock, grande Ă©ditrice, se voit forcĂ©e de dire qu’elle va se marier avec son assistant pour ne pas ĂŞtre expulsĂ©e du pays. A partir de lĂ , on pouvait imaginer des situation très drĂ´les et des quiproquos hilarants. Tout Ă©tait permis, de la dĂ©monstration d’amour au bureau alors que tout le monde la dĂ©teste, de la cohabitation difficile entre la patronne et son employĂ©, la prĂ©sentation aux parents, … Surtout qu’ici, le fait que le boss soit la femme et non l’homme permettait un girl power plus prononcĂ©. Mais malheureusement, le film se contente de faire passer Ă  Sandra Bullock 3 jours en Alaska chez les parents de Ryan Reynolds (qui n’a jamais eu l’air aussi jeune et ahuri dans un film). Évidemment, des parents plus gentils et cadre plus convivial, tu meurs.

En l’occurrence, c’est le spectateur qui meurt d’ennui tant tout est cousu de fil blanc. D’abord parce qu’on veut tenter de nous faire croire jusqu’Ă  la fin de Sandra Bullock et Ryan Reynolds sont tombĂ©s amoureux en 3 jours, ce que le manque d’alchimie entre les deux acteurs nous fait très peu ressentir. Ensuite, il manque vraiment un grin de folie au milieu de cette guimauve. D’accord, il y a la mamie un peu barrĂ©e rituels indiens et le strip-teaser local, mais on reste dans la bien-sĂ©ance complète. Pourquoi ne pas pousser cette folie pour en faire des personnages secondaires marquants comme un Ryhs Ifans dans Notting Hill ?

Pour le cotĂ© positif, je dirais que les aficionnados de ce type de film se retrouveront en terrain connu et seront donc assis sur un siège en guimauve jusqu’au bout, ce qui peut en rassurer certains.

Mais en gros, prĂ©fĂ©rez une comĂ©die sentimentale originale, bien racontĂ©e, avec deux acteurs trop chous et une BO d’enfer (cf. 500 jours ensemble) Ă  cette Proposition qui n’invite pas vraiment au mariage.

Plus d’infos sur ce film

publié dans :Cinéma Critiques ciné

  1. Pas encore de commentaire