Accueil > Culte du dimanche > Culte du dimanche : Toy Story

Culte du dimanche : Toy Story

posté le 08/11/2009 FredP

toystory thumb

Après l’Exorciste la semaine dernière, on change complètement de registre pour parler d’une rĂ©volution dans les films d’animation : Toy Story.

toy storyEn 1995, les films d’animation, c’est toujours le succès Disney de fin d’annĂ©e comme le Roi Lion ou la Petite Sirène. Mais un studio jusqu’alors inconnu et un film vont tout changer. En effet, lorsque Pixar lâche Toy Story, le public, les critiques et l’industrie sont plus qu’enthousiastes. Pourquoi ? Parce qu’il s’agit tout simplement du premier long-mĂ©trage d’animation rĂ©alisĂ© entièrement sur ordinateur.

Une rĂ©volution pour l’Ă©poque. En effet, tous les films Ă©taient en animation traditionnelle (bien que l’ordinateur commençait Ă  aider de plus en plus) et seuls des courts mĂ©trages Ă©taient rĂ©alisĂ©s sur ordinateur. A l’Ă©poque oĂą l’on venait tout juste d’intĂ©grer des dinosaures rĂ©alistes dans Jurassic Park, penser Ă  un long-mĂ©trage entièrement en images de synthèse Ă©taient encore impensable. Mais le studio Pixar l’a fait. Après avoir fait des tests et dĂ©veloppĂ© une petite notoriĂ©tĂ© grâce Ă  des court-mĂ©trages astucieux (Luxo Jr, Tin Toy), ils dĂ©cident de s’attaquer Ă  un format plus long. Un dĂ©fi qui sera relevĂ© haut la main.

toy story reunion woodyCar Ă  l’Ă©poque, c’Ă©tait du jamais vu. Le spectateur s’en prend plein les mirettes. Mais la technologie est aussi pour Pixar un moyen de raconter une histoire intĂ©ressante avec des personnages attachants, devenus de vraies icĂ´nes (qui ne connait pas Woody & Buzz ou le caractère grincheux de Mr Patate et l’innocence de Rex). En effet, en le regardant aujourd’hui, si l’animation est plutĂ´t rigide (en particulier les humains) et les matières mal restituĂ©es (alors que c’Ă©tait le top Ă  l’Ă©poque), le rĂ©cit est toujours aussi prenant, si bien que l’on ne fait pas attention aux dĂ©tails et que l’ont suit les personnages. Avec Toy Story, John Lasseter inaugure une nouvelle ère et l’histoire de Pixar entre en marche.

toy-story woody et buzzEn effet, suite au succès planĂ©taire de Toy Story, au fur et Ă  mesure, les films en animation traditionnelle vont peu Ă  peu disparaitre des Ă©crans. Disney ira mĂŞme jusqu’Ă  ne plus en produire du tout (alors que c’est ce qui a fait son succès historique) et rachètera Pixar en mettant Lasseter Ă  la direction artistique du studio. Mais si chaque concurrent tente l’aventure (Dreamworks avec Fourmiz, Sony et Fox avec d’autres histoires), c’est toujours Pixar qui raflera la mise en perfectionnant toujours sa technique mais en n’oubliant jamais l’histoire et les personnages. Ainsi s’enchaĂ®neront les succès de 1001 Pattes, Toy Story 2, Montres & Cie, Indestructibles et autres Wall-e (je ne les cite pas tous, mais ils sont tous excellents) jusqu’au prochain Toy Story 3 qui fĂŞtera les 15 ans (dĂ©jĂ !) de la saga, de l’animation par ordinateur et de Pixar.

Sous couvert de film d’animation familial, Toy Story aura donc en peu de temps rĂ©volutionnĂ© tout un pan du cinĂ©ma et installĂ© durablement Pixar l’un des studios les plus apprĂ©ciĂ©s du public comme des critiques. Un film majeur dans l’histoire du cinĂ©ma et donc forcĂ©ment culte.

publié dans :Culte du dimanche

  1. Pas encore de commentaire